Tommy Garnett réuni les animateurs nationaux de la CEC à Sierra Leone

02 March 2010 | News story

Félicité Mangang, Chargée de communication du Bureau UICN pour le Programme pour l’Afrique Centrale et Occidentale (PACO) nous informe sur la réunion des animateurs de la CEC d’Afrique de l’Ouest et du Centre en Sierra Leone.
 

La réunion des animateurs de la commission d’éducation et de communication de l’UICN en Afrique centrale et occidentale s’est tenue du 4 au 5 février 2010 à Freetown en Sierra Leone. Elle a regroupé 16 animateurs issus de 12 pays (Bénin, Ghana, Mali, Sierra Leone, Sénégal, RDC, Guinée Bissau, Togo, Guinée, Libéria, Pays-Bas, Burkina Faso, Ireland). Les participants du Cameroun et du Burundi ayant raté leurs vols. La modération était assurée par Chris Maas Geesteranus, expert en éducation environnementale, membre de la CEC de longue date et bénévole au comité néerlandais de l’UICN.

Cette 1ère rencontre du genre dans la sous-région visait à :

  • Elaborer un plan stratégique régional et des plans d’activités au niveau national et régional prenant en compte les activités de la CEC et la vision de programme unique de l’UICN ;
  • Présenter les plans d’action des différents pays, soulignant le statut d’adhésion à la CEC ;
  • Réfléchir sur le sens et le rôle de la CEC dans le contexte de la sous-région Afrique centrale et de l’ouest et l’approche de la CEC à contribuer au renforcement de l’éducation environnementale durable dans la région ;
  • Développer la collaboration et les partenariats au niveau national et régional. Campagne d’adhésion à la CEC.

Les travaux ont démarré par la lecture, par Tommy Garnett, Vice Président de la CEC, du message de salutations de Keith Wheeler, Président de CEC, adressée à tous les participants.

Les animateurs CEC présents ont présenté leurs plans d’action prenant en compte le renforcement des capacités, la communication, la co-création des solutions sur les sujets émergents, le travail avec la commission mondiale des aires protégées.

Une matrice a été élaborée et comprenait 4 cibles (large public, écoles, gouvernement et secteur privé) et 8 thèmes (Forêts, énergie renouvelable, ressources marines et côtières, ressources en eau et bassins versants, pollution et gestion des déchets, genre changement climatique). Les réflexions au sein des travaux de groupe ont porté sur un thème (changement climatique) et deux cibles (écoles et large public). A l’issue des échanges, des actions prioritaires à mener en termes d’éducation et de communication ont été identifiées par chaque groupe de travail. Ces actions permettront, de manière générale, d’améliorer l’éducation et la communication environnementale dans la sous-région d’Afrique centrale et de l’Ouest.

A partir des cadres logiques découlant des différents groupes, un cadre logique consolidé de la CEC de la sous-région sera élaboré et prendra en compte les éléments suivants : buts/objectifs, résultats, indicateurs, risques, responsables et collaborateurs, coûts, délais.

Ils ont également formulé des recommandations à l’endroit :
- du point focal de la CEC en Afrique centrale et occidentale (Félicité) :
* produire un support power point qui sera utilisé par les membres de la CEC de la sous-région pour promouvoir la commission auprès des potentielles cibles/parties prenantes.

- de l’UICN-PACO :
* Renforcer les capacités des animateurs ;
* Contribuer à l’opérationnalisation des activités des animateurs de CEC ;
* Appuyer les initiatives de recherche des financements par les animateurs CEC ;
* Appuyer le point CEC du PACO à aider à l’actualisation des stratégies des    animateurs nationaux.

- de la CEC au niveau global
* Assurer une bonne visibilité de la CEC ;
* Se référer au message (ci-dessous) de la CEC adressé à l’UICN PACO ;
* Les résultats des trois groupes de travail doivent être inclus dans la stratégie régionale ACO ;
* Appuyer les efforts des partenaires régionaux pour la réalisation de l’étude sur l’état des lieux de l’éducation et de la communication environnementale ; (identification des lacunes pour le développement des outils de communication et d’éducation). Cette dernière recommandation est également destinée à l’endroit des donateurs.

Conçue par un volontaire, membre de la CEC au Sénégal, la plate forme libre d’échanges électronique a été présentée aux participants. En plus des échanges, elle permet de partager d’autres documents (vidéo, musiques, photos, rapports, etc). Le lien est le suivant : http://uicncecwcafrica.forumotion.com

Des projets soumis au Comité néerlandais de l’UICN dans le cadre de l’Eco Grants Programme (EGP) sont en cours d’études. Les aspects liés à l’éducation et la communication y sont pris en compte.

Par ailleurs, la délégation togolaise a fait état d’un projet de protection des lamantins financé par l’UNESCO. Pour la mise en œuvre de ce projet, il a été demandé aux participants intéressés, d’identifier une ONG et un universitaire dans leurs pays respectifs. Envoyer les informations à mtodzw@yahoo.fr qui transmettra à M. NUTO de l’université du Bénin au Togo.

Félicité Mangang: felicite.mangang@iucn.org


CEC logo