Poctefex- Alboran

10 September 2012 | Project completed

Le Programme de Coopération Transfrontalière Espagne-Frontières Extérieures (POCTEFEX) est une initiative européenne visant à promouvoir des partenariats entre l'Espagne et le Maroc grâce au soutien du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). Le projet ALBORAN , « gestion commune d'un espace naturel transfrontalier », vise à promouvoir le développement harmonieux de l'environnement et contribuer à une meilleur structuration de la coopération en mer d'Alboran, ainsi qu’ à promouvoir une gestion durable et intégrée de son environnement.

Les objectifs spécifiques de ce projet sont :

  • Valoriser le patrimoine naturel des régions frontalières et leur biodiversité comme base d’une meilleure image locale et du développement de nouvelles activités économiques.
  • Renforcer les capacités des institutions locales et/ou régionales, et contribuer à visualiser des cadres de gouvernance communs.

Le projet comprend cinq éléments généraux clairs :

  1. Conception et mise en œuvre d'un modèle de gestion transfrontalier et suivi des ressources naturelles de la mer d'Alboran
  2. Unification des critères et des directives pour la gestion commune hispano-marocaine de la nature en mer d'Alboran
  3. Conception et exécution des mesures de gestion transfrontalières de la biodiversité
  4. Gestion et coordination
  5. Publicité et information

Partenaires

Les partenaires de ce projet sont le Ministère de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Environnement de l’Andalousie (à la tête du projet en tant que Bénéficiaire Principal), l'Université d'Almería / Le centre andalou pour l’évaluation et le suivi du changement global et le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l'UICN.


Activités coordonnées par l'UICN-Med

Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN (UICN-Med) a coordonné les efforts visant à promouvoir le processus de coopération environnementale dans la mer d'Alboran et, a mené plusieurs réunions internationales avec des organismes nationaux, des organisations et associations locales ainsi qu’avec des spécialistes des trois pays de la région de la mer d'Alboran (Espagne, Maroc et Algérie).
A la suite de la seconde Rencontre Internationale de l’Initiative pour la Conservation et le Développement Durable de la Mer d'Alboran (Oujda, 2009), différentes lignes de travail ont été convenues qui sont la base du programme d'activités de ce projet.

Ci-dessous les activités que coordonne le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l'UICN :

1) Des ateliers de formation sur la gestion partagée d'informations sur la mer d'Alboran via un géoportail. Le but est d'intégrer, grâce à Internet, l'information environnementale de type géographique générée par les différentes institutions, organisations et agences concernant les utilisations et les communautés marines de cette région. Les ateliers porteront sur la création de ce géoportail, le catalogage, la validation et la standardisation de l'information ainsi que sur le processus de ce travail de collaboration, animé de débats, visant à partager l'information et à développer des plans d'action pour la conservation et le développement durable dans la zone.

2) Le développement de plusieurs groupes de travail multidisciplinaires qui contribueront à l'élaboration des priorités pour le développement et la conservation de cette région. Les objectifs de ces groupes sont les suivants: (I) Approfondir l'analyse des problèmes et proposer des solutions à un niveau régional, (II) Identifier et prioriser les actions nécessaires pour une meilleure gestion de la zone d'Alboran, (III) Élaborer un plan d'action pour la région d'Alboran et (IV) Discuter les moyens de mise en œuvre et renforcer le processus d'échange d'information entre tous les intervenants et parties prenantes dans la mer d'Alboran. Les groupes de travail ont été créés en fonction de trois thèmes, suite à la réunion d'Oujda (2009) :

  • La biodiversité, le développement et la conservation
  • L'exploitation du sable dans le cadre d’une gestion intégrée de la zone côtière
  • La réduction des risques pour les cétacés et autres espèces pélagiques protégées.

3) Rencontre des entités de pêche artisanale - Les singularités océanographiques et biogéographiques de la mer d'Alboran ont favorisé une grande biodiversité, laquelle est associée à activité de pêche riche et importante. La pêche artisanale est un secteur de grande importance au niveau social et économique pour les communautés côtières de la région. cette action propose un rencontre entre divers organismes de pêche artisanale d'Andalousie et de la partie méditerranéenne du Maroc afin de promouvoir l'échange d'expériences entre les pêcheurs de diverses localités côtières des deux pays, les gestionnaires, les professionnels et les techniciens. Cette rencontre leur permettra de présenter leurs modèles d'autogestion, de trouver les points communs et de voir quelles sont les options pour améliorer la gestion des ressources. L'activité sera menée en collaboration avec le projet CAMP Levante de Almeria et la FAO-COPEMED pour les pêcheries artisanales.

4) Campagne marine de coopération pour connaître la biodiversité de la rive sud - Étude au Cap des Trois Fourches. Le projet MedRAS, coordonné par l'UICN et lancé en 2008, a permis l'identification d'un réseau d'aires pour la conservation de la biodiversité dans la mer d'Alboran, y compris le Cap des Trois Fourches. De plus, cet espace a été déterminé par le gouvernement marocain en tant que Site d'Intérêt Biologique et Écologique au Maroc (SIBE). Il constitue un paysage submergé et côtier de grande valeur esthétique et naturel, établissant une ligne importante entre les caractéristiques des régions océanographiques et géomorphologiques, ainsi que possédant une flore et une faune uniques ayant des caractéristiques à la fois tropicales, atlantiques et méditerranéennes. Les connaissances et l'expérience acquises au cours de ce travail vont servir comme référence lors de prise de décisions futures concernant les mesures de conservation et pour promouvoir la bonne gestion des ressources naturelles dans cette région.

5) Élaboration d'une proposition de coopération pour la création du Centre de Gestion du Milieu Marin sur la rive sud du Maroc. Une série d’activités seront menées pour effectuer une étude de faisabilité. Cette étude tiendra compte des thématiques que doit aborder le futur Centre de Gestion de Milieu Marin au Maroc autour de la conservation et de la recherche scientifique sur les espèces menacées, la gestion des ressources naturelles ainsi que l'éducation environnementale pour aider à sensibiliser le public en ce qui concerne la valeur de la biodiversité marine , les problèmes de conservation ainsi que sa valeur socio-économique, historique et culturelle. Le document doit également envisager les différentes options et modèles de gestion du Centre de Gestion de Milieu Marin au Maroc.

Durée du projet

2 ans (2012-2013)
 


IUCNMed, Medoffice, medicinal plants, north africa, mediterranean, plants