L’absorption du carbone par l’océan : un atout dans la lutte contre le changement climatique

17 November 2009 | International news release

Si nous voulons véritablement éviter une grave crise climatique, il est essentiel que les leaders mondiaux reconnaissent l’immense potentiel de l’océan pour lutter contre le réchauffement climatique grâce à son pouvoir d’absorption du carbone.

Tel est le conseil émis par un rapport innovant dont l’UICN est partenaire : La gestion des puits de carbone naturels des écosystèmes côtiers, qui sort aujourd’hui en même temps que se tient le Sommet sur le changement climatique et les zones protégées à Grenade, en Espagne. Cette étude approfondie expose pour la première fois les dernières avancées scientifiques sur les écosystèmes marins comme les prairies sous-marines, les mangroves et les marais salants, et révèle que ceux-ci possèdent une capacité à absorber progressivement le carbone bien supérieure à celle des puits de carbone terrestres comme les forêts.

“La perte actuelle des deux tiers des prairies sous-marines et de 50 pour cent des forêts de mangrove du fait de l’activité humaine a sérieusement diminué leur capacité d’absorption du carbone. Ce phénomène est comparable au déclin annuel constaté dans les forêts Amazoniennes” affirme Dan Laffoley, vice-Président du thème milieu marin de la Commission mondiale des aires protégées. “Il faut prendre des mesures internationales de toute urgence, afin que les écosystèmes marins côtiers soient entièrement reconnus en tant que puits de carbone essentiels et qu’ils soient correctement gérés et protégés”.

Le rapport de l’UICN bénéficie du soutien de Natural England, de la Fondation Lighthouse et du PNUE. Compilé par les scientifiques les plus pointus en la matière, il fournit les preuves les plus récentes de la capacité de l’océan à absorber le carbone, et du rôle de chacun de ces écosystèmes marins pour réduire les effets négatifs du changement climatique. Il offre également des orientations politiques spécifiques sur la façon d’inclure la gestion des puits de carbone marins dans les stratégies de réduction nationales et internationales.

“Il y a eu de nombreuses discussions sur les principaux puits de carbone terrestres comme les forêts, en revanche on a moins entendu parler des océans comme puits de carbone. Le monde marin fait plus que réguler notre climat et fournir des biens et des services essentiels, il nous aide également à lutter contre le changement climatique” déclare Carl Gustaf Lundin, Directeur du Programme mondial de l’UICN pour le milieu marin. “Les décideurs nationaux et internationaux devront étudier les politiques et les mécanismes de financement permettant de protéger et de gérer correctement nos océans, et ce rapport constitue le meilleur point de départ qui existe”.

Selon ce même rapport, le potentiel des mangroves, des marais salants et des prairies sous-marines en termes d’absorption de carbone peut être garanti par plusieurs approches de gestion, comme celle des aires protégées marines, de la planification spatiale marine, des techniques de gestion des pêches par zone, de régulation du développement côtier et de restauration de l’écosystème.


Porte-paroles:
• M. Dan Laffoley, vice-Président du thème milieu marin de la Commission mondiale des aires protégées, courriel : dan.laffoley@naturalengland.org.uk
• Carl Gustaf Lundin, Directeur du Programme mondial de l’UICN pour le milieu marin, courriel : carl.lundin@iucn.org

Pour plus d’informations ou des entretiens, veuillez contacter :
• Borjana Pervan, Chargée des relations avec la presse, tel : +41 22 999 0115, courriel : borjana.pervan@iucn.org  

Pour lire le rapport en entier, veuillez cliquer sur le lien suivant : http://cmsdata.iucn.org/downloads/carbon_managment_report_final_printed_version_1.pdf


À propos de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN)

L’Union internationale pour conservation de la nature (UICN) aide le monde à trouver des solutions pragmatiques aux défis de l’environnement et du développement les plus pressants.

L’UICN travaille sur la biodiversité, le changement climatique, l’énergie, les moyens d’existence des hommes; elle met l’accent sur l’économie verte en encourageant la recherche scientifique et les projets sur le terrain dans le monde entier et elle rassemble les gouvernements, les ONG, les Nations Unies et les entreprises afin de mettre sur pied des politiques, des lois et des meilleures pratiques.

www.iucn.org