Un grand pas en avant pour la conservation de la vie sauvage: SOS soutient 23 nouveaux projets

09 February 2012 | International news release

3,3 millions de dollars viennent d’être affectés à 23 projets de conservation d’espèces sauvages, sélectionnés par des spécialistes de la conservation de tout premier plan. Un grand nombre d’espèces menacées, parmi lesquelles des gorilles, des cacatoès et des grenouilles, bénéficient de l’aide du fonds mondial de conservation SOS (Save Our Species – Sauvons nOs espèceS), mis en place par l’UICN (Union mondiale pour la conservation de la nature), la Banque mondiale et le FEM (Fonds pour l’environnement mondial).

 

Sur la base des connaissances relatives à la conservation des espèces cumulées depuis des décennies par l’UICN, le premier appel à projets de SOS était axé sur des groupes d’espèces entièrement évaluées pour la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN™ et déjà dotées de plans de conservation spécifiques. D’après la Liste rouge de l’UICN, un amphibien sur trois, un oiseau sur huit et un mammifère sur quatre sont en danger d’extinction à l’état sauvage. Dix-neuf organisations différentes utiliseront ces fonds pour préserver des espèces animales menacées et leurs habitats. 

 « Le grave déclin de la biodiversité mondiale appelle des actions et des réponses. SOS réunit les connaissances, les compétences et les fonds afin de répondre à la situation critique des espèces menacées », dit Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN. « Grâce à ces projets très intéressants, nous voulons montrer que des actions de conservation bien mises en œuvre réussissent ».  

L’existence d’une grande variété d’espèces différentes est un élément essentiel de la santé des écosystèmes.SOS vise à préserver un grand nombre d’animaux menacés, mettant l’accent sur les mammifères, les amphibiens et les oiseaux d’Asie et d’Afrique pour ce nouveau cycle de projets. Ainsi, SOS finance un ensemble de projets portant sur des mammifères, comme les programmes de conservation du Gorille de la rivière Cross (Gorilla gorilla diehli) et du Rhinocéros noir (Diceros bicornis), tous deux En danger critique d’extinction, en Afrique, ainsi que la Panthère des neiges (Panthera uncia), classée « En danger », au Pakistan. 

Les mammifères représentent la plus grande partie du portefeuille de projets de SOS, mais ils ne sont nullement les seules espèces menacées. SOS soutient aussi des projets de protection d’espèces d’oiseaux et d’amphibiens, comme le Bécasseau spatule (Eurynorhynchus pygmeus) En danger critique d’extinction, en Asie; un projet visant à réintroduire le Cacatoès des Philippines (Cacatua haematuropygia) et une initiative de préservation de la Mantelle dorée (Mantella aurantiaca), une petite grenouille de Madagascar font aussi partie de la liste 

« Ignorer la conservation des espèces veut dire fermer les yeux sur un monde où les espèces disparaissent à l’heure actuelle à un rythme entre cent et mille fois supérieur à la normale. La perte d’espèces sauvages animales et végétales est une véritable menace pour le bien-être humain, le développement durable et la réduction de la pauvreté. Dans cette période économiquement difficile, il serait judicieux de na pas endommager encore davantage la nature qui représente notre dernier filet de sécurité », dit Jean-Christophe Vié, Directeur adjoint du Programme mondial des espèces de l’UICN et Directeur de SOS. « En mettant en œuvre des actions de conservation sur le terrain, les projets sélectionnés par SOS aident à protéger des habitats entiers, dont dépendent des populations humaines aussi bien que la vie sauvage. »

En octobre 2010, SOS a été établi avec des engagements financiers de plus de 10 millions de dollars, afin de créer une coalition mondiale pour protéger les espèces menacées et leurs habitats. Cette alliance internationale à caractère unique vise à mieux sensibiliser à la conservation de la biodiversité et recherche la participation d’entreprises novatrices appartenant à tous les secteurs d’activité. Nokia est la première entreprise à avoir rejoint SOS.

« SOS cherche à utiliser le caractère emblématique des animaux sauvages afin d’expliquer le rôle de la nature, d’intéresser le public à la situation critique des espèces menacées et d’éclairer la complexité des actions de conservation », dit Monique Barbut, Présidente et Directrice générale du FEM et Présidente du Conseil des donateurs de SOS. « Aujourd’hui, nous ajoutons 23 nouveaux projets couvrant un grand nombre d’espèces menacées dont une soixantaine sera suivie attentivement. Il ne manque maintenant que l’engagement du secteur privé afin de sauver la vie sauvage extraordinaire de notre planète avant qu’il ne soit trop tard ». 

Les Nations unies ont déclarée la décennie actuelle « Décennie de la biodiversité ». Pendant cette période, les questions liées à la sauvegarde de la vie sauvage seront examinées avec attention, en particulier lors du Congrès mondial de la nature, qui se tiendra à Jeju (République de Corée), du 6 au 15 septembre 2012 

 

For more information or to set up interviews, please contact:
Elke Blodau, SOS Marketing and Communications Officer, t +41 22 999 0372, elke.blodau@iucn.org 
Maggie Roth, IUCN Media Relations, m: +1 202 262 5313, maggie.roth@iucn.org  

 


penguins