L’UICN accueille Nauru, nouvel Etat Membre de l’Union

02 November 2009 | News story

Le gouvernement de la République de Nauru a officiellement annoncé sa décision de rejoindre l’UICN et d’adhérer aux Statuts de l’UICN, devenant ainsi le 80ème Etat Membre du plus vaste et du plus ancien réseau mondial de protection de l’environnement. Le ministère du Commerce, de l’Industrie et de l’Environnement a été désigné par le gouvernement de la République de Nauru comme organe de liaison avec le Secrétariat de l’UICN.

L’UICN souhaite très chaleureusement la bienvenue à Nauru, une petite île connue pour son phosphate et située dans l’océan Pacifique occidental, à 42 Kms au sud de l’équateur et à 300 Kms à l’ouest de l’île de Banaba (archipel des Kiribati), son voisin le plus proche. Nauru est la plus petite nation insulaire du monde avec 21 km2 et un point culminant à 65 mètres au-dessus du niveau de la mer. Possédant une surface océanique de quelques 190 000 km2 , la bonne santé de l’océan est capitale pour Nauru, du fait des abondantes ressources de pêche que ses habitants peuvent en tirer. Acteur essentiel dans les questions environnementales sur la scène internationale, Nauru a été le premier signataire de la Convention sur le changement climatique de Vienne en 1985. Depuis cette date, Nauru a toujours montré officiellement sa préoccupation pour l’environnement et le développement durable, et en a fait une de ses priorités. C’est avec plaisir que nous accueillons, en tant qu’Etat Membre, la République de Nauru - un pays dont la diversité des ressources naturelles, l’histoire, la diversité culturelle et l’engagement pour l’environnement soulèvent l’admiration.

« Je suis fier de voir Nauru rejoindre la confrérie des nations Membres de l’UICN – la plus importante organisation environnementale mondiale » a commenté l'honorable Frederick Pitcher, Ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Environnement de Nauru. « Partageant les mêmes aspirations, nous nous réjouissons de travailler avec l’UICN et ses Membres pour l’amélioration de notre pays et de notre région. Il n’existe pas aujourd’hui de cause plus noble que la lutte pour la sauvegarde de notre environnement afin de préserver les générations futures, et c’est pour cela que nous nous engageons à soutenir totalement les efforts internationaux de lutte contre le changement climatique et la perte de la biodiversité. »

La République de Nauru est signataire des principales conventions environnementales comme la Convention sur la diversité biologique et la Convention-cadre des Nations Unies sur le changement climatique.

La République de Nauru rejoint, parmi les États Membres de l’UICN dans le Pacifique, Fiji, l’Australie et la Nouvelle-Zélande.

« J’ai hâte de travailler avec les parties intéressées de Nauru au niveau régional, national et international » a déclaré Monsieur Taholo Kami, Directeur régional de l’UICN pour l’Océanie. « Du fait du changement climatique, les enjeux sont plus élevés pour les pays insulaires du Pacifique – et le travail de l’UICN avec ses Membres et partenaires régionaux vise précisément à garantir que l’environnement continue à offrir un futur durable à les habitants du Pacifique. »

Contact : Madame Helen Pippard, responsable des relations avec les Membres, Bureau régional de l’UICN pour l’Océanie, Tel: +679 3319-084, Courriel: helen.pippard@iucn.org, Site internet : www.iucn.org/oceania