Consultation sur le futur de l’Archipel des Chagos / Territoire Britannique de l’Océan Indien

12 February 2010 | News story
0 ComentariosEscribir comentario

Le Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume Uni (FCO) a lancé une consultation publique en Novembre 2009, afin d’évaluer si un Parc marin serait la bonne option dans le futur pour la protection environnementale de l’Archipel des Chagos / Territoire Britannique de l’Océan Indien. La consultation prend fin le 12 février 2010.  

En réponse à la consultation du Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth du Royaume Uni (FCO), l’UICN et sa commission mondiale sur les aires protégées (WCPA) a soumis une note suite à une consultation avec ses membres, ses partenaires et ses experts. Cette note supporte la création d’une réserve marine sur l’ensemble de l’Archipel des Chagos et insiste fortement sur le besoin d’un engagement significatif de toutes les parties prenantes dans la définition des résultats de cette consultation.

La Mission Permanente de la République de Maurice aux Nations Unies et autres organisations internationales à Genève a adressé une note verbale à la Directrice Générale de l’UICN. Cette Note précise la position du Gouvernement de la République de Maurice sur les Chagos. Le Gouvernement de la République de Maurice remet en question la légitimité de ce processus de consultation en considérant le litige sur la souveraineté sur ces territoires et demande à l’UICN de ne pas faire de commentaires sur le sujet. Cependant, le Gouvernement de la République de Maurice réaffirme son engagement à la protection environnementale et la conservation dans la République de Maurice et l’Archipel des Chagos.

Le Directeur Général de l’UICN a dans une note verbalerépondu aux inquiétudes de la Mission Permanente de la République de Maurice aux Nations Unies et autres organisations internationales à Genève en développant ses arguments et les raisons expliquant la position de l’UICN, tout en espérant que, dans le futur accord entre toutes les parties concernées, des mesures de conservation maximales seront adoptées dans l’Archipel des Chagos.

Pour plus d'informations de base sur la question et la position de l'UICN sur le projet de création d'une réserve marine dans l'archipel de Chagos, cliquez ici (en anglais).

De nouveaux éléments sont venus s’ajouter aux échanges ci-dessus. L’UICN entend agir en toute transparence et continuera à publier sur cette page tous les nouveaux éléments de ce dossier. Les avis des constituants de l’UICN sont les bienvenus et un espace « commentaires » a été créé à cet effet.

Le 24 février 2010, la Mission Permanente de la République de Maurice aux Nations Unies et autres organisations internationales à Genève à répondu à la note verbale du 11 février de la Directrice générale de l’UICN en exprimant sa volonté de dissocier le gouvernement de la République de Maurice de cette note et en réaffirmant la position exprimée dans sa note verbale du 28 janvier 2010.

En réponse au communiqué sur la position de l’UICN (“The Chagos Archipelago and marine protected areas - “Questions & Answers”, February 2010), Peter Sand, membre de la Commission du droit de l'environnement de l’UICN à fait part de ses commentaires

Le 8 mars,2010, la Directrice générale de l’UICN a répondu à l’Ambassadeur Servansing, Mission Permanente de la République de Maurice aux Nations Unies et autres organisations internationales à Genève, en clarifiant la position de l’UICN à propos de la création d’une réserve marine dans l’Archipel des Chagos.


Comentarios

0 Comentarios
Escribir comentario

600 CHARACTERS LEFT

captcha