Les communautés du Tinkisso sensibilisées aux enjeux environnementaux

16 January 2012 | News story
0 ComentariosEscribir comentario

La campagne de communication sociale et environnementale conduite par l’équipe du projet REPASE « Restauration et paiement des services environnementaux dans le bassin de Tinkisso » en collaboration avec l’ONG Aide Rurale au Développement (ARD), s’est achevée avec l’organisation d’un atelier de clôture, le 14 décembre 2011 à Arfamoussaya dans la préfecture de Dabola en Guinée Conakry.

La campagne de communication itinérante a duré 35 jours et touché plus de 72 communes du haut bassin du Tinkisso, en Guinée Conakry. Elle s’est adressée à tous les acteurs intervenant dans l’exploitation des ressources naturelles : les agriculteurs, les pêcheurs, les éleveurs, les apiculteurs, les artisans, les chasseurs, les tronçonneurs, les producteurs de briques cuites, les autorités préfectorales et sous préfectorales, les services techniques déconcentrés et les associations existantes.

Cette campagne a permis de partager les résultats de l’étude sur l’état de la rivière du Tinkisso et de son bassin versant et stimuler la conscience des populations pour une gestion intégrée et durable des ressources en eau et écosystèmes associés.

Le Tinkisso est le plus important affluent sur la rive gauche du fleuve Niger. Il a particulièrement souffert de la rapide et profonde dégradation des écosystèmes de son bassin avec pour conséquences une grande variabilité en volume et durée des ses écoulements. De vastes dépôts de sable et de vase encombrent son lit et modifient la circulation des eaux dans les plaines d’inondation. La situation du bassin, en amont de la rivière Tinkisso, est caractéristique de la problématique de dégradation du complexe du fleuve Niger. Dans cette partie du bassin, la dégradation des écosystèmes fait reculer le bien-être des populations et aggrave leur vulnérabilité au changement climatique.

Le projet REPASE, mis en œuvre par l’UICN dans le cadre de L’Initiative réduction de la pauvreté et gestion de l’environnement (PREMI), poursuit l’objectif de promouvoir la gestion intégrée du bassin versant du Tinkisso, à travers l’approche écosystème pour réduire les effets du changement climatique et accroître les bénéfices des communautés vivant en aval et en amont du barrage de Tinkisso.

Pour plus d’informations prière de contacter M. Abdoulaye CAMARA, Coordinateur Adjoint REPASE/Dabola
à l'adresse : asguihydro@yahoo.fr


Comentarios

0 Comentarios
Escribir comentario

600 CHARACTERS LEFT

captcha