Est-ce qu’il y a de l’alfa dans ton porte-monnaie? La monnaie contre la désertification

16 June 2009 | News story
0 ComentariosEscribir comentario

Le 17 Juin: Journée mondiale de la lutte contre la désertification et la sécheresse

La barrière naturelle formée par les steppes arides de l’Afrique du Nord de plus de 63 millions d’hectares, entre le Sahara et les montagnes et la côte de la Méditerranée, joue un rôle sous-estimé et décisif dans la prévention de l’avancée du désert.

Travailler contre le désert
Ces vastes pâturages qui se caractérisent par une méga-herbe vivace connue comme l’alfa (Stipa tenacissima), peuvent résister à une grande variation des températures, de 20ºC pendant l’hiver jusqu’à 40ºC pendant l’été. En plus, ils répondent rapidement aux périodes courtes de pluie, tels que les courts épisodes à la fin de l’été dans des faibles conditions de précipitation (150-400 mm), aussi très irrégulières.

Concernant les contraintes d’eau, inhérentes au climat méditerranéen et à la localisation de la région dans la zone transitionnelle avec les déserts de l'Afrique et de l’Asie occidental, il est à noter que si la bande climatique se déplaçait seulement de quelques degrés vers le Nord ou le Sud, des changements dramatiques pourraient se produire, en créant des nouvelles zones de désert. Ce phénomène affecte ainsi l’Afrique du Nord, mais aussi l’Europe du Sud, y compris l’Espagne.

Stipa tenacissima crée des « points chauds » de conditions de sol et de microclimat favorables, ainsi nommés des « îles de ressources » ou des « îles fertiles », qui facilitent l’établissement des arbustes et des espèces d’arbres dans les steppes semi-arides ; une perspective très importante pour la planification des activités de restauration dans les zones de steppes dégradées. Des touffes d’alfas modifient la disponibilité des ressources, telles que la lumière, les nutriments et l’eau dans les steppes semi-arides, en améliorant le microclimat, ainsi que la structure et la profondeur du sol, en augmentant l’humidité du sol et l’infiltration d’eau, en gardant le carbone et l’azote.

Malgré le fait que les steppes de l’Afrique du Nord jouent un rôle primordial contre la désertification, elles sont souvent considérées comme des terres à l’abandon, et pourtant elles sont exposées à la grande dégradation provoquée par les hommes,, le surpâturage, la collecte excessive du bois et des plantes, et la conversion de certains espaces en terre agricoles, etc.

La combinaison du changement climatique et de ces changements rapides dans les utilisations des sols conduit à une perte végétation, à la modification des sols par la mobilisation éolienne du sable, à l’occupation des zones inhabités et à la réduction du capital naturel et social des steppes de l’Afrique du Nord. Comme les mangroves réduisent le risque des catastrophes naturelles, telles que les tsunamis, l’alfa fait de même contre l’avancée du désert.

Un coup d’œil à ses valeurs économiques
Néanmoins il semblerait que seuls les sociétés nomadiques pastorales et les botanistes se préoccupent de l’alfa. Cependant, curieusement, une des choses ayant le plus de valeur aux yeux des gens pourrait contenir de l’alfa : l’argent, sous la forme de nos adorés billets de banque. En effet, la pâte de l'alfa est utilisée par les fabricants de papier afin de produire du papier à lettres de très haute qualité. Les documents écrits ou imprimés de haute importance qui doivent résister à beaucoup de manipulation, tels que les billets, contiennent de l’alfa. Mais, il est aussi un matériel de base du papier d’isolant électrique, du papier filtre, du papier à cigarettes, des produits aéronautiques et des matériaux de construction, y compris la bio-architecture, qui est une composante importante des plafonds composés de plâtre. L’alfa est également une source complémentaire de revenus pour les économies rurales, issue principalement de la production artisanale. Les femmes en particulier sont chargées de récolter et de prendre soin de cette plante, qui fournit un moyen de subsistance et une source de revenus pour beaucoup de familles. En plus, les nouvelles technologies utilisent des tapis d’alfa pour combattre l’érosion des sols et pour faciliter la restauration des terres dégradées. Des tapis organiques de paille et d’alfa sont utilisés actuellement sous les sols très dégradés dans les projets de restauration, étant donné qu’ils fournissent une stabilité aux semences plantées pendant leurs premières années. Au bout de quelques années les tapis se décomposent et ils ne produisent pas des déchets.

La prochaine fois que vous ouvrez votre porte-monnaie pour chercher un billet, pensez-à l’importance de ces steppes semi-arides pour maintenir le capital et le bien-être des pays méditerranéens : elles aident à arrêter la désertification et fournissent des revenus pour les communautés rurales ainsi que la base de votre propre argent!

A propos de nous
Le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN en ce moment travaille sur un projet de restauration de l’alfa, dans le cadre du Programme pour l’Afrique du Nord de l’UICN. On peut aussi trouver l’alfa dans le sud de l’Europe, en particulier en Espagne dans les zones semi-arides de Murcia et Almeria.

Pour plus d’information, veuillez contacter :
Pedro Regato, Responsable de Programme, UICN-Med, Tel. +34.952 028430, Ext.109
 


Comentarios

0 Comentarios
Escribir comentario

600 CHARACTERS LEFT

captcha