Biodiversité, adaptation au changement climatique et coopération régionale - Territoires de l’outre-mer européen

Contexte

Les 7 régions ultrapériphériques (RUP) et les 21 pays et territoires d’outre-mer (PTOM) de l’Union Européenne possèdent une biodiversité d’une richesse exceptionnelle qui est actuellement fortement menacée par divers facteurs, dont le changement climatique.

Les écosystèmes qui s’y trouvent sont essentiels pour les besoins des populations de ces territoires, aussi bien en termes de subsistance que pour leur rôle majeur dans l’adaptation aux changements climatiques et à la diminution des risques pour les habitants.

C’est pour répondre aux forts enjeux de conservation des espèces et des écosystèmes de l’outre-mer européen et pour renforcer la collaboration entre les très nombreux acteurs qu’une conférence intitulée « L’Union Européenne et l’Outre-Mer : stratégies face au changement climatique et à la perte de la biodiversité », s’est déroulée en juillet 2008 à l’île de la Réunion. A l’invitation du Conseil Régional de la Réunion, de l’Observatoire National sur les effets du Réchauffement Climatique (ONERC) et de l’UICN et avec le soutien du gouvernement français dans le cadre de la Présidence française de l’Union Européenne, cette conférence internationale a rassemblé pour la première fois toutes les entités de l’outre-mer européen et s’est traduite par l’adoption du « Message de la Réunion ».

Le projet « Biodiversité, adaptation au changement climatique et coopération régionale dans l’outre-mer européen » est une contribution directe de la mise en œuvre des recommandations du « Message de la Réunion ».


Présentation

Le projet s’adresse à l’ensemble des 7 régions ultrapériphériques et des 21 pays et territoires d’outre-mer de l’Union Européenne et contribue :

  • A la protection des écosystèmes et des espèces de ces hauts-lieux de biodiversité mondiale,
  • A l’augmentation pour les populations résidentes des bénéfices et avantages économiques, sociaux, culturels provenant de la biodiversité et des ressources naturelles,
  • A une bonne intégration des écosystèmes dans les plans et stratégies d’adaptation au changement climatique renforçant la sécurité des populations vis-à-vis des risques naturels.

 

Objectifs, résultats obtenus et impacts pour la biodiversité

  • Appuyer les stratégies et les actions de gestion de la biodiversité dans 4 domaines : le renforcement des stratégies locales et écorégionales de gestion de la biodiversité dans les RUP et PTOM ; la gestion des paysages et des aires protégées ; la lutte contre les espèces envahissantes; et le renforcement de la dimension des écosystèmes dans les plans d’adaptation au changement climatique,
  • Créer et animer un réseau d’appui aux principaux acteurs impliqués dans la gestion de la biodiversité et l’adaptation au changement climatique dans l’outre-mer européen.

Le projet, démarré en 2010, a d’ores et déjà permis d’obtenir plusieurs résultats importants parmi lesquels :

  • Une sensibilisation et une communication importantes sur les enjeux de la biodiversité et des changements climatiques des collectivités européennes d’outre-mer à travers la diffusion d’études, de rapports et d’informations sur le sujet,
  • Le renforcement du dialogue des acteurs de l’outre mer, Commission Européenne sur la biodiversité et les changements climatiques en outre mer (exemple de BEST),
  • Le soutien à l’intégration et la valorisation de l’outre-mer européen dans les processus internationaux sur la biodiversité, en particulier la Convention sur la Diversité Biologique (Conférence des Parties, Nagoya, 2010) et le réseau GLISPA (Global Islands Partnership).

Partenaires

De nombreux acteurs locaux et réseaux d’acteurs soutiennent le projet : acteurs de l’outre-mer européen, organisations intergouvernementales (Convention sur la Diversité Biologique, Convention des mers régionales), Commission Européenne et Parlement , Etats membres.

Les bureaux régionaux Méso-amériques (programme Caraïbes), Océanie et Europe de l’UICN ainsi que le Siège de l’UICN sont engagées dans la mise en œuvre du projet.

Vue d'ensemble

Durée

30 mois

Dates indicatives

Novembre 2009 - Mars 2012

Régions d’intervention

Outre-mer européen. Ensembles géographiques concernés : Archipel des Caraïbes, Atlantique Sud, Océan Indien, Pacifique Sud.

Contribution au titre de l’Accord Cadre France-UICN

560 000 euros (MEDDTL, MOM, AFD)

Montant total du projet

700 000 euros

 

Contact

UICN - Bureau pour l’Europe, Projet Outre-mer européen