Coup de projecteur sur les océans : moyens de subsistance, droits et conservation

CEESP News - de Ameyali Ramos Castillo,Vice-présidente de la CEESP

Océans : immense écosystème, absorbeurs de carbone, réservoirs de biodiversité, cornes d'abondance de nourriture... Les océans représentent 99 % de l'espace de vie sur la planète et contiennent 97 % de l'eau de la Terre. 

Les chercheurs ont identifié environ 200 000 espèces dans les océans, mais les chiffres réels pourraient se compter en millions.  Ces vastes paysages marins diversifiés fournissent également des ressources naturelles fondamentales, notamment de la nourriture, des médicaments, des biocarburants et d'autres produits naturels à plus de 3 milliards de personnes sur la planète. Il n'est pas étonnant que le Dr Sylvia Earl ait demandé : « Pourquoi l'appelons-nous la Terre ? »

Ameyali Ramos

Pour de nombreuses communautés à travers le monde, les océans sont à la base de leurs sociétés et de leurs visions du monde. « Nous sommes l'océan » est une notion partagée par de nombreuses communautés côtières et maritimes à travers le monde. Par exemple, pour les communautés autochtones Seri au Mexique, le poisson représente bien plus que de la simple nourriture. Les poissons, et les océans dont ils proviennent, jouent un rôle dans les traditions et les cérémonies, la parenté et l'incarnation de leurs liens symboliques avec l'environnement.

Dans la lettre d'information de CEESP, automne 2017, nous explorons toutes ces facettes des océans. Nous examinons les vastes possibilités offertes par les océans pour améliorer le bien-être et les moyens de subsistance, mais nous nous intéressons aussi à l'impact que l'activité humaine a eu et continue d'avoir sur les océans et au rôle important que jouent les communautés en tant que gardiens des océans. 

Nous découvrons les succès enregistrés par des projets communautaires de conservation des océans en Inde, en Uruguay et dans les Caraïbes.  Nous examinons des approches alternatives pour la conservation marine et côtière et nous plaidons en faveur de l'intégration des valeurs culturelles des océans. Nous nous intéressons également à des partenariats innovants, aux avantages en matière de subsistance et aux droits. 

Bien que de nombreuses personnes ne s'aventurent jamais au-delà des côtes, ce numéro invite les lecteurs à s'aventurer en profondeur dans les océans pour comprendre pourquoi ils font partie intégrante de nos cultures, de notre santé et de nos économies et comment nous pouvons mieux les comprendre, les protéger, les conserver, et les respecter. 

Go to top