Dernières informations sur les Sites répertoriés au patrimoine mondial de l’humanité

10 June 2011 | News story
0 CommentairesWrite a comment

De nouveaux sites, exceptionnels par leurs caractéristiques naturelles et culturelles, seront ajoutés cette année à la Liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Cette annonce sera faite officiellement lors de la réunion du Comité du patrimoine mondial qui se tiendra à Paris, du 19 au 29 juin. Au total, 42 sites sont candidats à l’inscription.

Après une stricte évaluation des candidatures de cette année, l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), l’organe consultatif sur les sites naturels, présentera ses recommandations au Comité quant à l’ajout de ces nouvelles zones naturelles emblématiques. Ainsi, des sites naturels présents dans 13 pays pourraient être ajoutés à cette liste prestigieuse.


L’UICN présentera également les missions de suivi qu’elle a menées sur les 16 Sites répertoriés au patrimoine mondial de l’humanité en 2010 et 2011, et émettra ses recommandations quant aux sites les plus menacés qu’il convient d’inscrire sur la Liste du patrimoine mondial en péril.
 

L’UICN et ses organes consultatifs ont publié des recommandations sur les façons de renforcer la Convention pour la protection du patrimoine mondial. « La Convention pour la protection du patrimoine mondial aura 40 ans l’année prochaine. C’est l’occasion de fêter son succès, mais aussi d’engager des réformes qui s’avèrent bien nécessaires, afin de renforcer son rôle unique dans la conservation de ces sites exceptionnels et de consolider la contribution de ceux-ci au développement durable », affirme Julia Marton-Lefèvre, Directrice générale de l’UICN.


L’exploration minière et pétrolière est incompatible avec le statut de Site classé au patrimoine mondial. « Les Sites répertoriés au patrimoine mondial naturel représentent un engagement envers les futures générations que la communauté internationale doit tenir », insiste Mariam Kenza Ali, Chargée de conservation au Programme du patrimoine mondial de l’UICN. « Pour cela, l’exploration de minerais, de pétrole ou de gaz ne doit pas être autorisée au sein de ces Sites du fait des dommages réels et irréversibles qui pourraient être infligés à la valeur universelle exceptionnelle de ces zones naturelles parmi les plus remarquables du monde. »


Convention sur le patrimoine mondial – préserver notre héritage naturel. « Des personnes ont commencées à s’inquiéter de la politisation croissante au sein de la Convention », déclare Tim Badman, Directeur du Programme du patrimoine mondial à l’UICN. « Cette réunion est donc importante pour renforcer la réputation de la Convention, qui continue à respecter les normes techniques les plus élevées, et pour prendre des décisions qui maximiseront sur le terrain les résultats en matière de conservation.»
 

Équipe chargée des relations avec les médias :
• Borjana Pervan, Chargée des relations avec les médias à l’UICN, tél: +41 79 857 4072, courriel: borjana.pervan@iucn.org
• Brian Thomson, Chargé des relations avec les médias à l’UICN, tél: +41 79 721 8326, courriel: brian.thomson@iucn.org
 


Commentaires

0 Commentaires
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha