A propos du Programme sur les aires protegées

Virginia Falls, Nahanni National Park Reserve

La gestion des aires protégées est l’une des principales compétences reconnues de l’UICN et est depuis longtemps, avec les questions liées à la conservation des espèces, l’un des principaux axes de travail de l’UICN et d’une grande majorité de ses membres. Les aires protégées ont en effet été reconnues comme des outils essentiels pour atteindre les objectifs de la Convention sur la diversité biologique et les Objectifs du Millénaire pour le développement.

Les aires protégées sont, à l’échelle mondiale, l’instrument le plus économique pour améliorer la conservation de la biodiversité et contribuer aux moyens d’existence des populations, notamment au niveau local, permettant ainsi de réduire la pauvreté. Elles sont au cœur des efforts pour la conservation in situ de la nature et l’offre de services écosystémiques – essentiels pour l’approvisionnement en eau, la production alimentaire, la santé publique et l’atténuation des impacts des catastrophes naturelles. Enfin, leur rôle pour diminuer et s’adapter aux changements climatiques est de plus en plus reconnu : on estime que le réseau mondial d’aires protégées stocke au moins 15% du carbone terrestre.

Grâce aux efforts de nombreux gouvernements, il existe plus de 120 000 aires protégées dans le monde, qui couvrent près de 14% de la surface terrestre de notre planète. En termes d’utilisation des terres, il s’agit donc d’un engagement fort de la communauté mondiale envers la conservation de la biodiversité. C’est pourquoi le Programme mondial sur les aires protégées de l’UICN, en collaboration avec la Commission mondiale sur les aires protégées et d’autres programmes et partenaires régionaux et mondiaux de l’UICN, est fermement décidé à encourager et accroître les efforts de la communauté mondiale destinés à maintenir le statut des aires protégées dans le monde.

Noel Kempff National Park

L’UICN, l’Union internationale pour la conservation de la nature, définit une aire protégée comme :

Une aire protégée est un espace géographique clairement défini, reconnu, dédié et géré, par des moyens légaux ou autres, afin de favoriser la conservation à long-terme de la nature et des services écosystémiques et des valeurs culturelles qui y sont liés. (UICN, 2008)

Le Programme mondial sur les aires protégées de l’UICN :

  • Offre des conseils techniques et politiques, en collaboration avec la Commission mondiale de l’UICN sur les aires protégées, sur les questions liées aux aires protégées ;
  • Agit comme Secrétariat pour la Commission mondiale de l’UICN sur les aires protégées ;
  • Soutient le Programme de l’UICN sur le patrimoine mondial lors de l’évaluation et de la surveillance des sites du patrimoine mondial.

Vth IUCN World Parks Congress Logo

Objectifs du Programme

  • Aider à la planification des aires protégées et à leur intégration dans tous les secteurs, en offrant des conseils stratégiques aux décideurs politiques ;
  • Renforcer les capacités et l’efficacité des gestionnaires d’aires protégées en leur offrant des conseils, des outils et des informations, et en leur permettant de développer leur réseau ;
  • Encourager l’investissement dans les aires protégées en convainquant les donateurs publics et privés ainsi que les gouvernements de leur valeur ; et
  • Coordonner la planification et la mise en œuvre effective du Congrès mondial sur les parcs de l’UICN.

Meeru Panorama, Maldives

Structure et approche

Le Programme mondial sur les aires protégées est constitué d’un Secrétariat réduit au Siège et d’un petit nombre de personnel technique dans les Bureaux nationaux et régionaux de l’UICN.

Le personnel du Programme mondial sur les aires protégées possède une vaste expérience sur tous les aspects de la création et de la gestion des aires protégées dans le monde.

Le programme travaille largement avec et grâce aux membres de la Commission mondiale sur les aires protégées et au personnel des programmes régionaux sur les aires protégées.

Les activités sont fortement décentralisées et mises en œuvre à un niveau géographique et thématique.

L’accent est particulièrement mis sur la facilitation des liens entre les vice-présidents régionaux de la Commission mondiale sur les aires protégées et les bureaux nationaux et régionaux de l’UICN.