L’UICN, l’Union mondiale pour la conservation de la nature, définit les aires protégées comme suit :

« Une aire protégée est un espace géographique clairement défini, reconnu, dédié et géré, par des moyens légaux ou autres, afin de favoriser la conservation à long-terme de la nature et des services écosystémiques et des valeurs culturelles qui y sont liés. »

L’UICN classifie les aires protégées selon leurs objectifs de gestion, et a ainsi identifié six grandes catégories d’aires protégées.

Pour plus d’informations sur la classification de l’UICN relatives aux aires protégées, cliquez ici.

En 2000, les 30 000 aires protégées réparties dans le monde couvraient 13 250 000 km2 de la surface terrestre (soit l’équivalent de l’Inde et de la Chine réunies). Une part bien inférieure des mers du monde sont protégées (à peine 1%). C’est donc un investissement considérable que doivent faire les pays du monde entier pour protéger leur diversité biologique pour les générations futures.

Les aires protégées ont plusieurs rôles. Elles sont essentielles pour la conservation de la biodiversité et l’offre de services écosystémiques vitaux : elles préservent par exemple les bassins versants et les sols, et protègent les communautés humaines des catastrophes naturelles. De nombreuses aires protégées sont vitales pour les communautés locales – notamment les populations autochtones qui dépendent, pour leur survie, d’une offre durable de ressources. Dans notre monde trépidant, ce sont également des lieux de paix, où revigorer l’esprit humain et exercer ces sens. Les paysages protégés portent de fortes valeurs culturelles et préservent des pratiques agricoles durables. Enfin, les aires protégées sont importantes pour la recherche et l’éducation et contribuent de manière significative aux économies locales et régionales, principalement grâce au tourisme. L’importance des aires protégées a été reconnue par la Convention sur la diversité biologique, dont l’Article 8, par exemple, appelle les parties contractantes à établir des systèmes d’aires protégées.

Les aires protégées sont confrontées à de nombreux défis, notamment les menaces externes liées à la pollution et aux changements climatiques, au tourisme irresponsable, au développement des infrastructures et à la demande croissante de terres et de ressources en eau. En outre, de nombreuses aires protégées manquent de soutien politique et de ressources financières.

Il n’existe qu’un seul organisme dans le monde œuvrant à la protection de ces zones vitales : la Commission mondiale sur les aires protégées, l’une des six Commissions de l’UICN.