L’objectif de cette action est d’évaluer la biodiversité marine ainsi que les conditions socio-économiques de sites nommés nationalement dans les parties Est et Sud de la méditerranée. Les évaluations de la biodiversité marine permettent d’identifier les habitats critiques, les aires importantes pour l’alimentation ou la « nurserie », et enfin les espèces en danger. Dans le but de décrire au mieux la biodiversité marine et les types d’habitats de chaque zone, des études d’observation sont menées par une équipe de scientifiques nationaux et internationaux de l’UICN.

Toutes les prises d’échantillons sont faites par des plongeurs sous-marins, et les lieux d’études sont sélectionnés sur la base d’un examen d’images aériennes géo-référencées de la zone, ainsi que sur des observations et études ultérieures. Le but est de représenter un large éventail d’habitats et d’espèces associées telles que des invertébrés, poissons et herbiers. C’est grâce à ces études que peuvent être déterminées la localisation et la liste des espèces originaires du milieu, et celles qui ne le sont pas. Les données obtenues sont utilisées pour le développement de la couverture spatiale GIS, au service des différentes valeurs/variables écologiques. L’occurrence ainsi que la distribution des espèces représentent des informations capitales pour le zonage des zones, servant plusieurs objectifs de gestion. Enfin, un sous-ensemble d’indicateurs écologiques sont identifiés, et pourront se montrer utiles au contrôle de l’efficacité des AMP.

L’évaluation socioéconomique de sites nommés nationalement inclue non seulement de soutenir les pays dans leur compréhension des conditions socioéconomiques des sites désignés, mais aussi d’intégrer et de mettre en place un contrôle socioéconomique au sein des sites déjà désignés. L’UICN utilise une méthodologie de science sociale, afin de comprendre le profil des communautés locales et leur interaction avec les ressources, et d’identifier des indicateurs pour un contrôle post-nomination. Enfin, des mécanismes de gouvernance, de levée de fonds et de gestion appropriée sur le long terme sont proposés dans le but de mettre en valeur la durabilité des AMP.

Aujourd’hui, UICN-Med est impliqué dans des projets menés dans les pays suivants:

• Egypte
• Maroc
• Liban