Paraphe de l’Accord de Partenariat Volontaire FLEGT entre le Cameroun et l’Union Européenne

19 May 2010 | Fact sheet

Le gouvernement du Cameroun et les vingt cinq ont paraphé le 06 mai 2010, l’accord de partenariat volontaire FLEGT. C’était au cours d’une cérémonie officielle présidée par le Ministre camerounais des forêts et de la faune (MINFOF) et le chef de la Délégation de la Commission Européenne au Cameroun, en présence du ministre de la planification et de l’aménagement du territoire, des chefs de missions diplomatiques, des parlementaires, ainsi que des représentants du secteur privé et de la société civile.

Premier importateur de bois durs tropicaux d’Afrique, le Cameroun compte parmi les principaux fournisseurs de  l’Union Européenne, notamment pour les bois sciés qui sont principalement exportés vers l’Italie et l’Espagne. Fruit d’une longue négociation entre les deux partis avec l’appui technique de l’UICN qui a joué un rôle de facilitateur, l’accord de partenariat volontaire signé entre le Cameroun et l’Union Européenne et qui porte sur l’application des règlementations forestières, la gouvernance et les échanges commerciaux (FLEGT), vise ainsi à renforcer la gouvernance forestière, à promouvoir le bois du Cameroun et à améliorer la compétitivité du pays sur les marchés internationaux. Cet accord traduit la volonté du gouvernement camerounais  à lutter contre l’exploitation illégale du bois et d’assurer à long terme la gestion durable des forêts. Ceci à travers la création d’un cadre institutionnel adéquat en termes de législation, de systèmes, et de procédures de vérification pour s’assurer que toutes les importations de bois depuis le Cameroun vers les pays de l’Union Européenne sont soumises à une procédure légale et bénéficient d’une autorisation FLEGT.
 
La cérémonie de paraphe qui s’est déroulée au Mont Fébé hôtel de Yaoundé, était précédée par plusieurs activités, notamment la table ronde télévisée sur les APV/FLEGT organisée par l’UICN sur la CRTV (chaine de télévision nationale), et à laquelle a pris part le Chef du programme Cameroun de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature, le Dr Léonard Usongo.  

Rappelons qu’avant le Cameroun, l’Union Européenne avait déjà signé des accords de partenariats volontaires  avec quelques pays forestiers d’Afrique Centrale, et certains pays producteurs de bois tropicaux engagés dans le processus.


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale