Formation des groupes cibles de la société civile sur la REDD +

03 April 2013 | Article

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Meilleure participation des parties prenantes du Bassin du Congo dans les activités REDD+ aux niveaux national, sous-régional et international » qui bénéficie de l’appui financier de l’ACDI, l’UICN a organisé du 27 février au 02 mars 2013 un atelier de formation des groupes cibles de la société civile sur la REDD+.

Cet atelier s’est tenu dans un contexte où sont nombreux les débats et discussions autour de REDD+ et des retombées que cette dernière aura sur les communautés. À l’échelle nationale, on travaille actuellement à développer des stratégies REDD+. Bien que ce ne soit pas l’ensemble des pays d’Afrique centrale qui ait déposé un plan de préparation à la REDD+, il faut enclencher la démarche auprès de toutes les parties prenantes dans ce processus ce qui inclut la société civile. Le processus doit être présenté à tous les acteurs afin que ceux-ci se positionnent et démarrent des activités concrètes. Cependant, on sollicite leur avis sur une thématique qui est bien complexe et qui est très peu vulgarisée. L’objectif de l’atelier était de présenter le portrait complet de la REDD+ dans un langage simplifié.  À la fin de celui-ci, les participants ont rédigé des notes de position sur la REDD+ dans le but de développer leurs plaidoyers sur la REDD+ aux niveaux national, régional et international. Les participants ont reçu des attestations de formation à la fin de l’atelier.
Sous la houlette de la COMIFAC, cette formation a connu la participation active d’une quarantaine de participants venus de 9 pays d’Afrique centrale, particulièrement les représentants des Réseaux spécialisés de la CEFDHAC, notamment des Parlementaires (REPAR), des jeunes (REJEFAC), des femmes (REFADD) ; des Plates formes nationales REDD et CC de la société civile des pays d’Afrique centrale ; et de certaines organisations actives dans le domaine de la REDD dans les pays du Bassin du Congo. Cette formation a été organisée avec l’appui technique de l’Université de Laval et de la Coordination nationale REDD+ du Congo.
 


Image des 4 éléments de la nature