Le Programme Cameroun de l’UICN a pour but de contribuer à la conservation de la diversité biologique et à l’amélioration des conditions d’existence des populations en collaboration avec les parties prenantes à tous les niveaux (local, national et régional).


Principales orientations du Programme Cameroun

  • appui et mise en œuvre des grands programmes nationaux de préservation des ressources naturelles et de lutte contre la pauvreté (PSFE, Programme National de lutte contre la Désertification, PNGE, Stratégie de Conservation de la Biodiversité, etc.);
  • accent mis sur les écosystèmes et paysages vulnérables (eaux, forêts, savanes, etc.) ;
  • renforcement du travail avec les partenaires stratégiques et membres de l’UICN ;
  • ciblage des mesures d’atténuation de la pauvreté dans toutes ses formes ;
  • appui et collaboration multiformes avec les initiatives sous-régionales et transfrontalières (COMIFAC, TNS, TRIDOM, CEFDHAC, FLEGT, AFLEG, etc.) ;
  • appui à l’amélioration des politiques et législations nationales en matière de gestion des ressources naturelles (forêt, tenure foncière, mines, agriculture, etc.) ;
  • promotion de la gouvernance et renforcement des capacités internes et de partenaires, communication régulière mais stratégique ;
  • prise en compte des questions du genre et des populations autochtones et indigènes.


Axes d’intervention
Le programme Cameroun a développé cinq piliers thématiques et  cinq axes stratégiques

Piliers thématiques
Forêts, Eau et zones humides, Ecosystèmes Marins et côtiers, Aires protégées et Droit, Politique et Gouvernance ;

Axes stratégiques
Appui institutionnel, partenariat et réseautage ; Initiatives Est-Asiatique ; changement climatique et désertification ; Genre, populations autochtones et indigènes.

Résultats stratégiques du Programme Cameroun

Axe d’intervention Aires protégées

  • Les ressources naturelles, humaines, matérielles et les capacités institutionnelles des AP sont évaluées ;
  • Les capacités des gestionnaires des aires protégées sont renforcées ;
  • Les structures de gestion des aires protégées sont opérationnelles
  • Le processus de création, de catégorisation et de reclassement des AP est facilité ;
  • La coopération transfrontalière dans la gestion des AP est développée ;
  • La valorisation économique des AP est promue.

Axe d’intervention Forêts

  • Les moyens d’existence des communautés locales sont améliorés ;
  • Les politiques environnementales et forestières sont actualisées et mises en œuvre ;
  • Les outils et directives sont développés et appliqués au niveau national et transfrontalier ;
  • Le dialogue multi acteurs est renforcé au niveau local et sous régional.

Axe d’intervention Eaux et zones humides

  • Le cadre institutionnel pour la gestion durable des zones humides au Cameroun est renforcé ;
  • Les connaissances sur les ressources en eau et les écosystèmes aquatiques sont améliorées ;
  • Les plates formes de concertation et de collaboration pour la gestion des bassins internes et transfrontaliers (Bassin du Lac Tchad, Bassin du Niger, Bassin du Congo) sont mises en place ;
  • La gestion intégrée des ressources en eau (GIRE) est promue.

Axe d’intervention  Ecosystèmes Marins et Côtiers

  • Le cadre institutionnel pour la création et la gestion de la zone MACO est renforcé ;
  • Un Réseau d’Aires Protégées Marines est mis en place ;
  • Des initiatives locales et communautaires pour la conservation et la restauration des écosystèmes de mangroves sont développées ;
  • Des cadres de concertation pour la gestion transfrontalière des ressources marines et côtières (Golfe de Guinée) sont mis en place.

Droit, Politique et Gouvernance

  • Les politiques intègrent davantage les préoccupations de toutes parties prenantes dans la prise de décision régissant la gestion des ressources naturelles ;
  • Les textes légaux régissant la gestion des ressources  naturelles sont connus et  mis en œuvre ;
  • Les retombées issues de l’exploitation des ressources naturelles profitent aux populations cibles ;
  • Le suivi de l’exploitation des ressources naturelles est institutionnalisé et exercé par tous ;
  • Des financements additionnels  pour la société civile renforcent les Droits, Politiques et Gouvernance.

Axe d’intervention Appui institutionnel, partenariat et réseautage

  • Un comité des membres de l’UICN au Cameroun est opérationnel ;
  • Les produits des programmes/projets partenaires et des membres sont capitalisés et appropriés par le Programme Cameroun ;
  • Des réseaux multi acteurs sont opérationnels.

Axe d’intervention  Initiative Est – Asiatique

  • Le dialogue multi-acteurs avec les partenaires chinois (Ambassades, SFA, IUCN Chine) est opérationnel ;
  • Le partenariat entre les entreprises chinoises et les acteurs nationaux (secteur privé, société civile) et sous régionaux (COMIFAC) est effectif ;
  • Un système de suivi/ accompagnement des investissements chinois dans le secteur environnement est fonctionnel.

Axe d’intervention Changement Climatique et Désertification

  • Une stratégie REDD et d’adaptation au changement climatique, qui prend en compte tous les écosystèmes et les capacités des acteurs à valoriser les opportunités en matière de REDD/PES, est élaborée et mise en œuvre de manière participative ;
  • Les plans d’utilisation des terres sont élaborés et les initiatives pilotes mises en œuvre de manière concertée pour la restauration des terres dégradées dans la partie septentrionale ;
  • Les politiques et la stratégie intègrent les processus REDD, de bioénergie et de désertification et s’impliquent activement dans les négociations internationales.

Axe d’intervention Genre, populations autochtones et indigènes

  • Les communautés pygmées Baka vivant dans les paysages et les aires protégées connaissent leurs droits, les défendent et les appliquent avec les acteurs dans et avec les instances appropriées ;
  • Les pygmées Baka participent aux réseaux des organisations communautaires de base, des ONG locales et de plates-formes de la gestion des ressources naturelles ;

Modalités de mise en œuvre

Le Plan Stratégique sera mis en œuvre par le Bureau du Programme Cameroun de l’UICN, en collaboration avec les partenaires (TRAFFIC, MIKE, CARPE et GWP), les membres et les points focaux des Programmes Thématiques Régionaux basé au Cameroun. En début de chaque année, un Plan de Travail Annuel (PTA) découlant de ce Plan Stratégique sera élaboré par l’ensemble des partenaires, des points focaux des PTR et des membres de l’UICN. Ce PTA est le reflet  d’une prioritisation des interventions focalisé sur les niches de l’UICN au Cameroun et en Afrique Centrale.