COMIFAC-UICN-IRScNB

04 July 2012 | Project description

Titre du projet : Appui à l’opérationnalisation de la plate-forme d’élus locaux et de chefs traditionnels pour le suivi des actions de conservation autour du complexe transfrontalier du Trinational de la Sangha (Afrique Centrale)
Pays : Cameroun, Congo, République Centrafricaine
Thème principal : Biodiversité, réduction de la pauvreté et développement autour des aires protégées transfrontalières en Afrique Centrale
Public cible :   Elus, élites locales et autorités traditionnelles (maires, conseillers municipaux et régionaux, sénateurs, parlementaires et chefs traditionnels)
Message : Tous, œuvrons pour le bien-être des populations particulièrement les plus vulnérables en prenant en compte leurs intérêts dans les stratégies et actions de conservation autour des aires protégées transfrontalières 
Durée : Sept (07) mois
Institution promotrice projet : Commission des forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC)
Organisme d’exécution : Comité Trinational de Planification et d’Exécution (CTPE)  du Trinational de la Sangha représenté par l’UICN  Cameroun

En dépit des efforts de conservation consentis par les Etats d’Afrique Centrale, les aires protégées de la sous-région sont en proie à de nombreuses menaces, dues entre autres à l’action anthropique. C’est pour lutter contre ces menaces que les États de la sous-région se sont engagés à gérer de manière concertée les aires protégées transfrontalières. A cet égard, la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) a été créée en 2002 pour orienter, harmoniser et suivre les politiques forestières et environnementales d’Afrique Centrale. 

En 2008, cette organisation a bénéficié d’un appui financier de l’Institut Royal des Sciences Naturelles de Belgique (IRScNB) pour la mise en œuvre du projet portant sur la Sensibilisation et l’éducation des élus municipaux et chefs traditionnels autour du complexe transfrontalier du Trinational de la Sangha. Au terme du projet, des recommandations ont été formulées, parmi lesquelles l’élargissement des acteurs chargés de l’information et de la sensibilisation et la mise en place d’une plate-forme de concertation et de suivi des élus locaux.  
 
C’est dans l’optique de la mise en œuvre de ces recommandations que la COMIFAC a jugé utile d’initier ce projet en vue de contribuer au renforcement de la communication et le dialogue entre les communautés locales et les gestionnaires des aires protégées du TNS.

Ce projet qui a pour groupes cibles les autorités traditionnelles, les élus et élites locales va permettre à travers des réunions de sensibilisation et de concertation, l’appui à l’opérationnalisation de la plate-forme d’élus, élites locales et des chefs traditionnels autour du TNS pour assurer le suivi des actions de conservation autour du complexe transfrontalier. A travers ledit projet, les communautés locales vont mieux s’impliquer dans la gestion du TNS, de même que les points focaux CHM CDB des pays de la COMIFAC vont renforcer leurs capacités, et les produits générés seront publiés via les sites web CHM nationaux et de la COMIFAC.

OBJECTIFS DU PROJET
 
L’objectif global de ce projet est de contribuer à renforcer la communication et le dialogue entre les collectivités locales, les élus et élites locales et les gestionnaires des aires protégées en vue de faciliter la prise en compte des intérêts de tous les acteurs et d’œuvrer pour le bien-être des communautés locales autour du TNS au Cameroun, au Congo et en RCA. 
 
Les objectifs spécifiques attribués au projet sont les suivants:
  • Organiser la mise en place de trois plateformes d’échanges et de suivi et rattachées au Réseau des Élus et Élites du TNS (RET) ;
  • Renforcer les capacités des organisations communautaires de lutte anti-braconnage et de gestion de la faune ;
  • Faciliter la prise en compte des intérêts des acteurs particulièrement les plus vulnérables (peuples autochtones, femmes et jeunes) dans les stratégies de conservation du TNS.
RÉSULTATS ATTENDUS
  • Les autorités administratives et les responsables de gestion des aires protégées du TNS sont informés des actions de sensibilisation et d’opérationnalisation de la plate-forme de concertation et de suivi autour du TNS 
  • Trois plateformes d’échanges et de suivi des élus, élites locales et chefs traditionnels sont créées autour des aires protégées du TNS (01 plateforme par pays) et rattachées au RET 
  • Un diagnostic de fonctionnement des organisations communautaires de lutte anti-braconnage  et de gestion de la faune est effectué 
  • Deux organisations communautaires (comité de vigilance de lutte anti-braconnage et gestion de la faune) sont restructurées et/ou mises en place par pays 
  • Des supports de sensibilisation (posters, dépliants, spot radio) sur les enjeux de la gestion durable des forêts, la biodiversité et les changements climatiques (APA et REDD) sont élaborés, distribués aux organisations communautaires et diffusés au grand public 
  • Les plates-formes créées renforcent les actions du Comité Trinational de Suivi (CTS) et du Comité du Trinational de Planification et d’exécution (CTPE) du TNS  avec l’appui du RET 
  • Les stratégies et actions de conservation du TNS intègrent les intérêts des populations les plus vulnérables (autochtones, femmes et jeunes).


Image des 4 éléments de la nature