TDR stratégie de communication

02 July 2010 | Jobs - call for proposals

 

. TERMES DE REFERENCES

1.1. Contexte et justification


Au Burkina Faso, les spécialistes du climat prédisent une augmentation des températures moyennes de 0,8°C à l’horizon 2025 et de 1,7°C à l’horizon 2050, une diminution de la pluviométrie de -3,4% en 2025 et de -7,3% en 2050. Les  conséquences de ces changements climatiques sont entre autres  (i) une nette diminution des disponibilités en eau, (ii) une régression du potentiel de biomasse, (iii) une réduction drastique et une dégradation des pâturages.

Le Burkina Faso, partie à la Convention Cadre des Nations Unies sur les Changements  Climatiques apporte sa contribution au plan international et national dans les domaines de  l’adaptation et de l’atténuation. En particulier un Plan d’Action National d’Adaptation au changement et à la variabilité climatique (PANA) a été validé en novembre 2007, grâce à l’appui de ses partenaires techniques et financiers, notamment le Programme des Nations Unies pour le Développement au Burkina Faso (PNUD-Burkina) et le Fonds pour l’Environnement mondial (FEM).

Dans le cadre de la mise en œuvre de son programme thématique changement climatique, le programme de l’Union Internationale pour la Conservation de la nature au Burkina Faso (UICN) et ses partenaires, notamment les coopérations suédoise et danoise apporte son appui aux efforts nationaux par le renforcement de (i) l’aptitude des acteurs de la société civile burkinabé à contribuer à la mise en œuvre du programme national sur le changement climatique et (ii) la capacité adaptative des communautés et la résilience des écosystèmes dans les espaces d’influence des massifs forestiers aménagés.
Pour  un plus grand impact  des actions développées dans le cadre de ces initiatives, l’UICN et ses partenaires souhaitent se doter d’une stratégie de communication.


1.2. Objectif


L’objectif principal de la consultation est d’élaborer une stratégie de communication interne (au sein de l’institution) et externe (avec les partenaires et le grand public) du programme de l’UICN au Burkina Faso dans le domaine du changement et de la variabilité climatiques.
Les objectifs spécifiques visés par cette stratégie consistent à doter l’UICN d’un outil pour lui permettre de:
- définir une vision et des objectifs clairs des efforts d’information et de communication à déployer ;
- Identifier le public cible ;
- mieux faire connaître les initiatives par  les partenaires au développement
- Identifier les approches et outils appropriés pour faciliter la prise  en compte des  changements climatiques dans les politiques de développements (société civile, collectivités, privé, Etat) ainsi que dans l’élaboration et l’exécution des projets ;
- contribuer au renforcement de capacités de la société aux efforts d’adaptation et d’atténuation.


1.3. Tâches du consultant

Le consultant aura pour tâches de :


- Elaborer une stratégie de communication 
- Définir des indicateurs permettant un meilleur suivi et évaluation de la mise en œuvre de la stratégie
- Définir un plan de communication
Le consultant retenu prendra contact avec le Comité de suivi de l’étude pour une harmonisation de la compréhension des TDR, de la méthodologie qu’elle a proposée pour la traduction.
 

1.4. Résultat attendu
 

Les résultants attendus sont :
 

- une stratégie de communication est élaborée ;
- un plan de communication est défini
 

1.5. Profil du consultant


Le consultant devrait avoir des compétences avérées en communication et plus précisément en communication pour le développement. Il doit en outre posséder de bonnes connaissances dans le domaine de la gestion durable des ressources naturelles en général et du changement climatique en particulier. Une bonne connaissance de la vision et de la mission de l’UICN serait un atout.
 

1.6. Rapportage

Le prestataire retenu devra élaborer et transmettre à l’UICN les rapports suivants :


- une version provisoire de la stratégie de communication et un plan de communication en en trois (3) exemplaires et en format numérique sur CD-ROM à l’UICN.
- une version définitive de la stratégie et du plan de communication intégrant les amendements. Cinq (5) exemplaires originaux et une copie sur CD-ROM de ce document sera déposé  à l’UICN, cinq (05) jours après la réception des amendements.
 

1.7. Suivi-contrôle et validation des résultats de l’étude :
 

Le consultant retenu travaillera sous l’autorité du comité de suivi de l’étude. Ce Comité sera composé ainsi qu’il suit :


- un (1) représentant de l’UICN;
- un (1) représentant du Comité de pilotage des projets PANA ;
- un (1) représentant de NATURAMA ;
- un (1) représentant de la CPF;
- un (1) représentant  du CEAS ;
- un (1).représentant de SOS Sahel international;
- un (1) représentant de ANAR
 

1.8. Déroulement et durée de l’étude

Le consultant devra soumettre un chronogramme précis des prestations qui doivent être fonction de la méthodologie arrêtée.
La durée maximum d’exécution de l’étude est fixée à trente (30) jours à compter de la date de signature du contrat, y compris les délais de dépôt des documents finaux.

 

II. INTRUCTIONS PARTICULIERES

2.1. Composition du dossier de candidature
 

Le dossier de candidature sera constitué d’une offre technique et d’une offre financière.
L’offre technique comprendra :


- le curriculum vitae détaillé du candidat ;
- les photocopies légalisées des diplômes et attestations obtenus ;
- une description de la méthodologie proposée et un plan pour la réalisation de sa prestation.
 

L’offre financière comprendra tous les coûts liés à l’exécution de sa prestation : honoraires, déplacement, fournitures et consommables de bureau. Excepté les honoraires, les autres frais liés à l’organisation de l’atelier ne sont pas à inclure dans l’offre financière du consultant.
 

2.2. Critères de sélection
 

L’équipe de consultants sera sélectionnée sur la base du rapport qualité /coût.
Une procédure en deux étapes sera adoptée pour l’évaluation des propositions. L’évaluation technique sera menée en premier, suivie de l’évaluation financière. Les équipes de consultants seront classées au moyen d’un système de notation technique/financière combinée, comme indiqué ci-après.

2.2.1. Proposition technique
 

Le comité d’évaluation évaluera les propositions au moyen des critères et du système de points spécifiés suivants :

Les critères et le système de points utilisés pour l’évaluation sont les suivants :

Évaluation technique : pondération sur 100 points de pourcentage au total:

selon les critères d’évaluation suivants:

a)___30__ Pts: conformité du plan de travail et de la méthodologie proposés aux termes de référence;

b) __30__ Pts: qualification et compétence du personnel clé :

 

Qualifications professionnelles requises pour chaque lot

Poste

Diplôme/spécialité

Années d’expérience

Nombre de projets similaires

Points

Chef de mission

Bac + 4 en communication

Cinq (5) années

3

30

 

             c) __40__pts : qualité de la proposition

 

IP-25

 

Méthode de sélection

 Qualité - coût
              t = 0,80   f = 0,20


Chaque proposition conforme recevra une note technique (Nt). Les propositions recevant une note inférieure à soixante quinze (75) points seront rejetées et les propositions financières correspondantes seront retournées sans avoir été ouvertes aux consultants qui les ont soumises.

 

2.2.2. Proposition financière
 

Après avoir établi si les propositions financières sont complètes et dépourvues d’erreurs de calcul, le comité d’évaluation convertira les prix libellés dans diverses monnaies dans la monnaie unique spécifiée dans les Données particulières. Le cours vendeur officiel utilisé à cet effet sera le cours émanant de la source indiquée dans les Données particulières et en vigueur à la date de remise des propositions. La proposition financière la moins-disante (Fm) recevra une note financière (Nf) de cent (100) points, la formule suivante étant utilisée pour le calcul des autres notes financières :
Nf = 100 x Fm/F
 (F étant le prix de la proposition financière converti dans la monnaie unique).

2.2.3. Classement final

Pour finir, les propositions seront classées en fonction de leurs notes technique (Nt) et financière (Nf) combinées, avec application des pondérations suivantes pour aboutir à une note globale (NG) :
- T = poids donné à la proposition technique, soit  0,80 ;
- F = poids donné à la proposition financière, soit  0,20 ;
- T + F = 1, 
 NG = (Nt x T %) + (Nf x F % )
 

2.3. Dépôt des dossiers
 

Les candidats intéressés devront soumettre leur candidature sous pli fermé en un original de la proposition technique et un original de la proposition financière, ainsi que deux copies de chaque. Chaque proposition technique doit être placée dans une enveloppe portant clairement la mention « Proposition technique », et chaque proposition financière dans une autre enveloppe portant la mention « Proposition financière », ces deux enveloppes étant elles-mêmes placées dans une enveloppe extérieure avec la mention : « offres pour l’élaboration d’une stratégie de communication  dans le cadre du changement climatique» et porter l’adresse suivante :

Monsieur le Chef de Programme de l’UICN au Burkina Faso
Union Internationale pour la Conservation de la nature (UICN), 01 BP 3133 Ouagadougou 01, BURKINA FASO, Tél. (226) 50 31 31 54 ; Email: uicnbf@iucn.org,

Les offres devront parvenir à L’Union Internationale pour la Conservation de la nature (UICN), 01 BP 3133 Ouagadougou 01, BURKINA FASO, Tél. (226) 50 31 31 54 ; Email: uicnbf@iucn.orgau plus tard  le lundi 12 juillet  2010 à 17h00.


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale