L’efficacité de gestion des Aires Protégées        

Mettre en place des systèmes simples de suivi/évaluation des modes de gestion des Aires Protégées, dans toutes les catégories. Cela inclut la mise en place d’outils, de méthodes, de standards, de guides des bonnes pratiques, ainsi que la réalisation d’un nombre significatif d’évaluations, à différentes échelles et dont les résultats sont diffusés largement.
Cet axe bénéficie du succès des projets conduits par le programme (APAO, AGAPACO, WH) et des partenariats avec les partenaires techniques et financiers impliqués dans ces projets. Il se trouve renforcé avec la mise en œuvre du projet BIOPAMA et grâce à la collaboration avec le PAPACO sur les sites du patrimoine mondial.

Le renforcement des capacités des gestionnaires d’Aires Protégées

Ce volet vise au développement des connaissances nécessaires à la gestion et à l’amélioration de la conservation de la nature dans la région ; il s’agit avant tout de concevoir et dispenser des formations adaptées aux nouveaux enjeux, sous forme de modules ciblés, de formations continues, d’un master régional etc. Cela concerne tout d’abord les gestionnaires d’aires protégées, mais va bien au-delà en ciblant tous leurs partenaires sur le terrain. Il s’agit aussi de conduire les études sur les sujets utiles pour progresser, s’interroger, changer de modes de faire.
Nos projets de soutien aux ONG et communautés locales incluent de fortes composantes de développement des capacités : (PPI, TC-AO, GTRN-PAPE), ainsi que le projet PARCC sur la résilience des AP aux changements climatiques, et surtout le volet Master – DU formations en Gestion des AP et le programme BIOPAMA.

L’amélioration de la Gouvernance des Aires Protégées

Notre programme travaille à la mise en place de solutions innovantes permettant de répondre aux défis de la gestion des ressources naturelles, du partage équitable des bénéfices, du maintien des services écosystémiques et du financement de la conservation; cela concerne la transformation des modes de gestion, mais aussi des questions plus ciblées comme l’équité. Nos projets de soutien aux ONG et communautés locales TC-AO et GTRN-PAPE s’inscrivent dans le contexte des avancées institutionnelles en faveur d'une gestion décentralisée des ressources naturelles. De plus le programme BIOPAMA devrait améliorer la prise en compte et la mise en œuvre des outils participatifs de gestion des Aires Protégées.