Le Bénin valide le plan de convergence national sur les forêts

11 April 2012 | News story
0 CommentairesWrite a comment

Le Bénin s’engage dans le processus d’élaboration du plan de convergence pour la gestion et l’utilisation durables des écosystèmes forestiers en Afrique de l’Ouest.

Les parties prenantes de la gestion des forêts du Bénin se sont réunies du 27 au 29 mars 2012 à l’hôtel du Lac de Cotonou à l’initiative du Ministre de l’Environnement, de l’Habitat et de l’Urbanisme. La rencontre a enregistré une forte présence des représentants de l’état, de la société civile, du secteur privé et des partenaires techniques et financiers. Environ 60 experts ont participés aux échanges et discussions et entériné le processus et le document final.

La validation du plan de convergence permet au Bénin de rejoindre le Burkina Faso, le Mali, la Guinée, la Gambie et le Togo dans le processus du dialogue sur les forêts développé par la CEDEAO. Ce processus, régionale et inclusif, a l’objectif, d’inciter et encourager les pays ouest-africains à gérer les ressources fauniques et forestière de façon durable et concertée pour le bien-être des communautés et la préservation de l'environnement.

On retiendra de cet atelier de validation les paroles du Ministre Blaise Onésiphore Ahanhanzo Glèlè qui a exhorté les participants « … à une réflexion féconde, réaliste et pratique susceptible de tenir compte de la sécurisation du domaine classé de l’État béninois, l’aménagement des écosystèmes et le reboisement du domaine protégé, la conservation de la diversité biologique, la maîtrise et contrôle de la ressource, le renforcement des capacités, la participation effective des acteurs, l’information et la formation des parties prenantes, le renforcement du dispositif législatif et règlementaire, la promotion de la valorisation des produits forestiers ligneux et non ligneux, le développement des activités alternatives et de réduction de la pauvreté, la réforme institutionnelle du secteur forestier … ».

Jean Marc Garreau, coordonnateur des programmes de l’UICN-PACO, a évoqué la vision de l’UICN pour qui «… le plan de convergence soit une locomotive puissante qui entraine à pleine vapeur tous les passagers de l’Afrique de l’Ouest, dans une même direction et permette dans dix ans de constater que les forêts sont effectivement au centre la vie économique du Bénin et de ses voisins d’Afrique de l’ouest ...».

Les forêts couvrent 42% du territoire du Bénin et participent de manière significative à la création de richesse dans le pays. Ils fournissent tous les biens et services liés aux arbres et aux ressources forestières. Selon des sources de données spécialisées, ce secteur du pays a généré un total de 3.886.000 USD en 2005. De plus les forêts béninoises, associées aux aires protégées, abritent 2.500 espèces de plantes vasculaires et 755 espèces d'amphibiens, oiseaux, mammifères et reptiles du pays. Toutefois, les fonctions de refuge de la faune et la biodiversité sont de plus en plus menacés car les berges ou zones riveraines et les forêts galeries du Bénin sont très convoités.


Commentaires

0 Commentaires
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha
Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale