L’IIED et l’UICN forment des acteurs du barrage de kompienga

15 September 2011 | News story

Du 06 au 08 septembre 2011 s’est tenu à Kompienga, dans le cadre du projet GWI Barrage, l’atelier de formation sur la « Gouvernance autour des réservoirs des barrages à buts multiples : promouvoir des éléments de bonnes pratiques » destiné aux usagers (pêcheurs,  éleveurs, maraichers et femmes transformatrices),  du barrage de la Kompienga.


 Cet atelier initié par l’International Institute for Environment and Development (IIED) et l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), Programme du Burkina Faso, avait pour principal objectif de favoriser l’avènement d’une meilleure gouvernance autour du réservoir du barrage de la Kompienga en vue de prévenir et gérer de façon concertée et optimale les conflits d’utilisation des ressources naturelles par les différents acteurs. De façon spécifique il s’agissait de former et d’informer les acteurs intervenant sur le réservoir du barrage de la Kompienga sur les bonnes pratiques en matière de gestion des réservoirs des barrages à usages multiples.
Outre le Haut commissaire qui a présidé les travaux, ledit atelier de formation a également connu la participation d’autres autorités de la commune de Kompienga que sont le Préfet et le Maire. Trois thèmes à savoir i) le concept de gouvernance (définition, principes et modalités), ii) les forces et faiblesses de la gouvernance autour du barrage de Kompienga iii) ainsi que les propositions pour une meilleure gouvernance autour de ce barrage étaient au centre des échanges. Au sortir des travaux sept recommandations ont été retenues pour une meilleure gouvernance autour du réservoir de barrage de Kompienga. Il s’agit du :
• Renforcement des capacités opérationnelles et fonctionnelles des organisations ;
• Les aménagements hydro agricoles ;
• La sensibilisation et l’information et l’éducation des populations notamment par la création d’une radio communautaire ;
• L’extension du réseau électrique dans les villages des communes concernées ;
• L’installation d’une unité de transformation des produits agricoles et piscicoles.
• Appui matériel pour renforcer les activités autour du barrage.
La formation a été animée par la Commission du droit de l’environnement/UICN du Burkina Faso. hdjiga@yahoo.fr; moumini.savadogo@iucn.org


 


Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale