Intégration des stratégies d’adaptation aux changements climatiques dans les politiques de réduction de la pauvreté

Les populations pauvres sont les plus vulnérables aux effets dévastateurs des évènements climatiques extrêmes – inondations ou sécheresses – et disposent de peu de moyens pour s’adapter aux évolutions du climat. Les effets du changement climatique peuvent également réduire à néant les efforts consentis par les États pour lutter contre la pauvreté et avoir des incidences à long terme sur la croissance de l’Afrique de l’Ouest.
Le projet vise à intégrer les stratégies d’adaptation au changement climatique dans les strategies de développement économique et de réduction de la pauvreté au Burkina Faso, au Mali et Sénégal. Le projet identifiera et diffusera des outils appropriés pour l’intégration des deux domaines stratégiques à l’échelle locale, nationale et régionale. Les stratégies d’adaptation au changement climatique privilégieront les approches endogènes et les techniques basées sur la valorisation des biens et services des écosystèmes.

Sites de démonstration: Burkina Faso, Mali, Sénégal

Le projet

Objectifs

Résultats et produits attendus

Partenaires

Zone d’intervention

Contacts

---------------------------------------------------------------------------------------------------

Objectifs

Global

Favoriser l’intégration de l’adaptation au changement climatique dans les stratégies de réduction de la pauvreté et la planification du développement en Afrique de l’Ouest, en utilisant le Burkina Faso, le Mali et le Sénégal comme pays pilotes.

Spécifique

Renforcer les capacités des principales parties prenantes sur l’adaptation au changement climatique et à son intégration dans les stratégies de réduction de la pauvreté et de planification du développement.

------------------------------------------------------------------------- haut de page

Résultats et produits attendus

  1. Une connaissance fiable des liens climat-pauvreté est fournie dans les pays sélectionnés
  2. Des approches et des boîtes à outils basées sur les écosystèmes pour la prise en compte des stratégies d’adaptation au changement climatique et la vulnérabilité dans les politiques de développement local, régional et national sont connues des parties prenantes
  3. Les décideurs politiques de l’UEMOA et de la CEDAO sont sensibilisés sur le processus et boîtes à outils intégrés climat-pauvreté

------------------------------------------------------------------------- haut de page

Zone d’intervention

  • Burkina Faso : régions du Centre Nord (Kaya), du Centre Est (Tenkodogo) et du Centre Ouest (Koudougou)
  • Mali : régions de Mopti et Ségou
  • Sénégal : régions de Tambacounda et Fatick

------------------------------------------------------------------------- haut de page

Partenaires

Niveau national

  • les structures en charge de la planification économique ;
  • les conseils locaux (commune, cercle et région) ;
  • les structures en charge de la gestion de l’environnement et des ressources naturelles ;
  • les structures en charge de la gestion des sinistres ;
  • les ONG nationales ;
  • les parlements (commissions en charge de l’environnement et du développement ;
  • les partenaires techniques et financiers,

Niveau régional

  • Commission Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO),
  • Union Economique et Monétaire Ouest Africain (UEMOA)
  • Comité Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)

------------------------------------------------------------------------- haut de page

Contacts

Sylvain ZABRE
Coordonnateur de projet
sylvain.zabre@iucn.org

UICN Programme du Burkina Faso : (+226) 50 31 31 54
UICN Programme du Mali : (+223) 20 22 75 72
UICN Programme du Sénégal : (+221) 33 869 02 80

------------------------------------------------------------------------- haut de page

 

Zone d'intervention du projet CC PREMI