Contexte

Historique

Vision

Contacts

...............................................................................................................................

Contexte

Les forêts d’Afrique de l’Ouest s'étendent sur une superficie de 73,234,000 Ha en 2010. Elles transcendent l’écosystème des mangroves et de la forêt côtière. Elles longent le Golfe de Guinée, à travers l’écosystème de la forêt humide guinéenne connue sous le nom de ceinture ouest africaine du cacao, jusqu’aux forêts sèches et de galerie du Sahel.

....................................................................................................Haut de page

Historique
Un processus du Dialogue sur les Forêts en Afrique de l’Ouest a fait l’objet d’intense effort de réflexions entre les organisations intergouvernementales de la sous région (le CILSS, l’UEMOA et la CEDEAO), les organisations internationales (la FAO, l’IUCN, le CIFOR) et les Etats membres de la CEDEAO depuis 2004. Les principales étapes du processus du dialogue sur les forêts en Afrique de l’Ouest vécues depuis lors peuvent se résumer comme suit :

  • Une consultation initiée par la FAO en 2005 dans trois sous-régions de l’Afrique (Afrique de l’ouest, Afrique de l’Est et Afrique Australe) a permis de faire l’état de la coopération en matière de forêts ;
  • Une réunion internationale organisée en 2006 à Ouagadougou au Burkina Faso entre les partenaires internationaux et qui a confirmé le rôle de coordination générale, d’impulsion et de supervision politique réservée aux organisations sous-régionales à savoir de la CEDEAO et de l’UEMOA ;
  • Une réunion des ministres en charge de l’environnement de l’Afrique de l’Ouest du 24 avril 2007 a recommandé à la CEDEAO et l’UEMOA en concertation avec les autres OIG de la sous région d’élaborer un document de dialogue sur les forêts ;
  • Du 1er au 23 Juillet 2008 et du 08 Septembre au 11 Octobre 2008, une étude régionale portant état de coopération forestière sous régionale a été conduite par un consultant recruté par la FAO sous l’égide de la CEDEAO et de l’UEMOA, qui a effectué une mission dans les 15 Etats membres de la CEDEAO ;
  • Un document du rapport d’études relatives au dialogue sur les forêts en Afrique de l’Ouest a été élaboré.
  • Un atelier de validation technique par les experts des Etats membres de la CEDEAO organisée du 26 au 28 janvier 2009 à Accra (Ghana) a validé après analyse et amendement le document de base du dialogue sur les forêts en Afrique de l’Ouest.
  • Plusieurs initiatives de relance du processus de Dialogue sur les Forêts ont été réalisées y compris une étude de cas, une rencontre informelle avec les experts en Côte d’Ivoire, et une rencontre avec la société civile environnementale au Ghana.
  • Et tout récemment la réunion des Ministres en charge des forêts et de la faune des Etats membres de la CEDEAO tenue le 11 juin 2010 Cotonou (République du Bénin) a adopté formellement le document de base de dialogue sur les forêts en Afrique de l’Ouest et les Termes de Référence de l’étude portant sur la préparation d’un Plan de Convergence pour la Gestion et Utilisation durables des Ecosystèmes Forestiers en Afrique de l’Ouest.

En réponse aux principales conclusions et recommandations de la réunion des Ministres sus indiquée, qui a vivement encouragé la FAO à poursuivre son appui technique et financier à travers un projet de son Programme de Coopération Technique en vue de la préparation d’un plan de convergence, la CEDEAO et la FAO ont signé récemment, en la date du 20 janvier 2011 le document du Projet TCP/FAO/RAF/3306 intitulé : «Appui à la préparation du Plan de Convergence pour la gestion et utilisation durables des écosystèmes forestiers en Afrique de l’Ouest». Ce projet était lancé les 15 et 16 mars 2011 à Abuja au Nigeria.

....................................................................................................Haut de page

Vision

La vision nourrie par cette initiative est celle d’une forêt humide et sèche d’Afrique de l’Ouest dont la perte nette actuelle de diversité biologique est réduite, arrêtée et en fin de compte inversée et qui, par son existence contribue au bien-être social, culturel et économique des populations locales et des gouvernements d’Afrique de l’Ouest en particulier et au bien-être éducatif, scientifique et culturel de la communauté internationale dans son ensemble.

Cette vision sera réalisée en utilisant les structures institutionnelles existantes ou en créant des structures adaptées visant à mettre en place des partenariats avec les gouvernements, les organisations concernées et les parties prenantes de la biodiversité forestière de la sous région. Les progrès impliqueront l’utilisation des résultats démontrés à partir de projets de terrain et à travers un processus de Plan de Convergence pour guider la conception des programmes forestiers et environnementales réalistes. Le développement des capacités, une nécessité pour la durabilité institutionnelle et des ressources, constitue un résultat important.

....................................................................................................Haut de page

Contacts

Martin NGANJE

Coordonnateur de projet
01 BP 1618 Ouagadougou 01
Tél: +226 50 36 49 79
Email: martin.nganje@iucn.org

....................................................................................................Haut de page