Plan Directeur d`Aménagement du Littoral Mauritanien

Contexte :

Quasiment inhabité jusque dans les années 50, le littoral mauritanien est devenu petit à petit la colonne vertébrale de la Mauritanie. La zone côtière devient le point focal du développement économique de six secteurs clés : la pêche, l’énergie (pétrole, gaz, approvisionnement en électricité), l’eau (approvisionnement, irrigation du bas delta du fleuve Sénégal), le transport (infrastructures routières et portuaires), le développement urbain (Nouakchott, Nouadhibou) et l’agriculture (delta du fleuve Sénégal). Une gestion adéquate des zones côtières et marines s’avère donc cruciale pour un avenir durable et prospère du pays.

Descriptif du projet :

Le Plan Directeur d’Aménagement du Littoral Mauritanien (PDALM) est le premier document central, participatif et consensuel définissant le cadre adéquat d’aménagement et de développement du littoral mauritanien. Il repose sur :

·         des orientations générales ;

·         une qualification du littoral ou zonage d’orientation de l’espace en fonction des vocations auxquelles correspondent des partis et des prescriptions d’aménagement ;

·         des instruments et dispositions de mise en oeuvre ;

·         un programme d’actions prioritaires ;

·         un dispositif de suivi et d’évaluation.

Objectifs :

Le PDALM intègre les principaux enjeux d’une approche de développement durable appliquée au littoral. :

·         l'enjeu humain et social: il s’agit de satisfaire dans les meilleures conditions la demande sociale liée au littoral dans ses différentes dimensions: culturelle, récréative, identitaire et d’établir un cadre opérationnel de prévention des risques naturels sécurisant pour les populations et les activités humaines.

·         l'enjeu économique : de sécuriser les investissements et de préserver les conditions d'un développement harmonieux, équilibré et soutenable des principaux secteurs de l’économie littorale: la pêche artisanale et côtière, le tourisme, l’élevage, les échanges commerciaux.

·         l'enjeu écologique : il s’agit de concilier les usages concurrents de l’espace littoral, en particulier dans ses parties les plus sensibles et les plus importantes pour la conservation de la biodiversité, et des potentiels biologiques marins et côtiers.

·         l'enjeu d'une insertion harmonieuse du littoral dans les contextes national et régional basée sur la consolidation de l’équilibre territorial et l'articulation effective de cet ensemble littoral (i) avec le reste du pays; (ii) avec les pays voisins.

Principaux résultats attendus :

La prise en compte du principe de précaution requiert une approche anticipative de l’aménagement du littoral, traduite au travers de ce Plan Directeur. Pour les secteurs du littoral soumis à des dynamiques remarquables d’occupation et de mise en valeur, ou pour la prévention des risques particuliers et prioritaires, des documents de planification détaillée doivent être établis. Ces documents ont été appelés Directives d’Aménagement Littoral (DAL). Leur mise en œuvre est aussi de nature à stimuler les processus de concertation à deux niveaux : (i) intersectoriels et interministériels; (ii) de l'Etat avec la société civile.

 Issu d’un processus démarré depuis 1994, le PDALM est un instrument dynamique qui sera l’objet de procédures de révision.


Principaux résultats obtenus :

L’élaboration du PDALM a démarré en décembre 2004 au travers d’un large forum d’information, de réflexion et de concertation entre tous les intervenants du littoral mauritanien, avec l’appui de nombreux experts de la sous-région et internationaux.

 A la suite de plusieurs ateliers, le document a été revu, amendé et enrichi avant d’être présenté au Comité Technique d’Aménagement du Littoral qui l’a validé en mai 2005.

 Modalités d’intervention et partenariats :

Conduit par le programme UICN Mauritanie avec participation du MACO, fonds propres en attendant dégel AFD et MAVA 


Contacts :

Mohamed Lemine Ould BABA : mohamed.lemine.ould.baba@iucn.org