Rapport annuel 2008 : Promouvoir l’efficacité en Afrique Centrale et Occidentale

28 May 2009 | Downloads - publication
0 CommentairesWrite a comment

L’année 2008 aura été celle des changements majeurs au sein de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) en général et en Afrique Centrale et Occidentale en particulier.

En mai 2008, le processus de régionalisation et de décentralisation, engagé depuis 15 ans a finalement abouti à la fusion des bureaux Afrique Centrale et Afrique de l’Ouest en un seul programme : le Programme pour l’Afrique Centrale et Occidentale (PACO). Il couvre 26 pays et son unité de coordination (bureau régional) est basée à Ouagadougou au Burkina Faso. Il réunit 70 membres dont 15 Etats.

La restructuration de l’UICN en Afrique Centrale et Occidentale a été effectuée de manière collégiale, de juillet 2007 à mai 2008. Elle vise à faire de l’Union, une institution forte, capable d’influencer les politiques et de soutenir de façon plus efficace des efforts de conservation et de développement durable mieux adaptés aux besoins actuels du continent africain.

2008 marque également la fin du programme quadriennal 2005-2008 et la préparation d’un nouveau programme de l’Union pour la période 2009-2012. Le programme quadriennal 2009-2012 a été élaboré avec la participation des membres et partenaires de l’UICN en Afrique Centrale et Occidentale. Contribuant entièrement aux objectifs du programme mondial de l’Union, il sera mis en œuvre par l'ensemble des composantes de l'UICN (Secrétariat, membres et commissions). L’innovation majeure de ce nouveau programme est la place et le rôle primordial reconnus aux membres et aux six commissions de l’UICN dans sa planification et sa mise en œuvre. Il prévoit également d’importants efforts à fournir dans les domaines de la communication et des technologies de l’information. Ce nouveau programme a été adopté au 4ème Congrès mondial de la nature tenu à Barcelone en Espagne du 05 au 14 octobre 2008.

La participation de l’Afrique Centrale et Occidentale à ce congrès a été effective grâce à une implication du personnel, des membres et des partenaires de l’UICN, dans la préparation et le déroulement de diverses activités organisées au sein des pavillons thématiques (eau, forêts, énergie, sauvegarde des espèces, …), au cours du forum et de l’Assemblée des membres. Ce fut une occasion de partager les expériences et d’échanger sur le thème du congrès « Un monde divers et durable ».

Le présent rapport retrace les principaux acquis des interventions de l’UICN en Afrique Centrale et Occidentale au cours de l’année 2008. Nous avons voulu qu’il fasse un pont entre l’ancienne structuration du programme de l’UICN en Afrique Centrale et Occidentale et la nouvelle. Ces deux parties de l’Afrique jusque-là traitées séparément dans les programmes, sont désormais unies parce qu’elles partagent les mêmes enjeux et font face aux mêmes défis environnementaux et sociaux. Il est donc plus efficace pour l’UICN de promouvoir les échanges d’expériences dans la conservation et le développement durable entre les acteurs et partenaires en Afrique Centrale et Occidentale. C’est pourquoi, le rapport 2008 est bâti sur la nouvelle configuration du Programme Afrique Centrale et Occidentale.

Pr Aimé J. Nianogo,
Directeur Régional


Commentaires

0 Commentaires
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha
Une vue aérienne d'écosystèmes d'Afrique centrale et occidentale