Les océans couvrent 70% de la surface terrestre et accueillent une diversité extraordinaire. Les récifs coralliens abritent à eux seuls plus d’un million d’espèces ; plus de 10 millions d’espèces vivent peut-être en eaux profondes. Nous n’en connaissons à l’heure actuelle qu’une petite partie ; la vie dans les océans reste pour beaucoup un mystère. Dévoilées par les spécialistes de l’UICN, voici quelques-unes des étranges et merveilleuses créatures découvertes récemment.

Les océans apportent une contribution très importante à l’économie mondiale: la valeur des biens et des services liés aux écosystèmes marins et côtiers (pêche, tourisme, protection du littoral et bien d’autres) est estimée à 12,6 billions de dollars par an. Un simple constat s’impose : si les océans se dégradent et ne sont plus en état de réguler le climat, absorber le carbone et fournir des aliments et d’autres ressources à des milliards d’êtres humains, notre survie future pourrait se trouver en grand danger.

Moins de 1% des océans sont protégés, ce qui est un chiffre déplorablement insuffisant compte tenu des menaces qui les assaillent : changement climatique, surpêche, pollution, espèces envahissantes, exploration pétrolière et gazière, qui font des ravages sur les écosystèmes marins et sur les vies des populations humaines qui en dépendent.

L’UICN et ses partenaires n’épargnent pas leurs efforts pour accroître le niveau de protection : ce mois-ci nous mettons en lumière le travail réalisé par l’UICN auprès des Etats, du secteur privé, des Nations Unies et de ses organisations membres afin de réduire les impacts, restaurer les écosystèmes marins et mettre la protection des océans au premier plan de l’action politique internationale.

Important exemple de collaboration, l’Initiative mondiale pour la biodiversité des océans contribuera à développer les bases scientifiques permettant de protéger des aires biologiquement riches en haute mer et en eaux profondes. Nous commençons également à étudier les monts marins – des montagnes sous-marines – pour en faire des refuges sûrs pour la biodiversité, y compris pour des espèces de poissons commercialement importants.

La tragédie de Deepwater Horizon a mis en lumière la menace croissante que représente l’exploitation pétrolière et gazière, surtout lorsque ces activités s’étendent à des régions plus vulnérables, comme l’Arctique. Cependant, on peut faire beaucoup pour minimiser les risques. L’UICN est en train de créer une passerelle entre les grands groupes pétroliers et la communauté scientifique afin de réduire les impacts des activités industrielles sur les espèces et les écosystèmes vulnérables, des baleines grises du Pacifique occidental aux communautés des récifs coralliens au Yémen et aux habitats des eaux peu profondes de la mer du Nord et de la Baltique.

Vous trouverez un trésor d’informations variées sur le monde de la conservation marine dans notre dossier d’articles, entretiens et vidéos. Penchez-vous sur le travail fascinant de nos scientifiques ; apprenez plus sur les impacts à long terme de la marée noire dans le golfe du Mexique ; suivez les efforts des voyagistes et du secteur du tourisme pour protéger les destinations côtières ; sachez quels sont les effets des infrastructures pétrolières et gazières en mer sur la biodiversité ; découvrez ce qu’il faut faire pour protéger la haute mer.

Et lorsque vous aurez fait tout cela, testez vos connaissances avec notre quiz!