Atelier de formation au Géoportail de la mer d’Alboran

10 June 2014 | News story

Du 10 au 11 juin 2014, l’Observatoire Régional de l’Environnement et du Développement Durable de la région Tanger-Tétouan (OREDD) a été le siège d’un atelier de formation sur les infrastructures de données et géoportails, coordonné par le centre pour la coopération en méditerranée de l’UICN (UICN-Med), dans le cadre du projet POCTEFEX-Alboran.

La réunion organisée à Tanger a compté sur la présence de plus d’une vingtaine de techniciens, venant de 10 institutions marocaines intéressées par l’information géoréférencée. Le cours était donné par les experts du Réseau Andalou d’Information Environnementale (REDIAM) de la Junte d’Andalousie, qui ont partagé leur expérience et leurs connaissances acquises ces 10 dernières années en matière de création d’infrastructures de données environnementales pour l’Andalousie.

En 1994, le Maroc crée le premier Observatoire National d’Information Environnementale pour gérer les données en lien avec l’état de l’environnement. Aujourd’hui il existe 14 observatoires régionaux, rassemblant l’information de 16 régions marocaines. Le directeur de l’OREDD, Khalid Temsamani, a profité de l’inauguration de l’atelier pour expliquer le travail fourni par l’OEDD au sein du programme SEIS (Vers un système de partage d’informations sur l’environnement) ; et tout particulièrement concernant la production d’indicateurs sur les résidus et eaux résiduelles urbaines dans la partie nord du Maroc. Ce travail doit servir à la collaboration avec le Plan d’Action Méditerranéen de la Convention de Barcelone, et avec le programme européen Horizon 2020.

Cet atelier devait aussi promouvoir la collaboration entre les institutions marocaines et andalouses, afin de contribuer à la création d’un géoportail pour la mer d’Alboran. Celui-ci est développé par UICN-Med, qui espère pouvoir le mettre en ligne cet été.

Le Programme de Coopération Transfrontalière Espagne-Frontières Extérieures (POCTEFEX) est une initiative européenne destinée à développer les relations de collaboration entre l’Espagne et le Maroc, et ce grâce au soutien du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER). Le projet Alboran (Espace Transfrontalier de Gestion Naturelle Partagée) a pour objectif principal d’encourager un développement en harmonie avec l’environnement. Il aide aussi à une meilleure structuration de la mer d’Alboran, et soutient une gestion durable et intégrée de son environnement.

Pour plus d’informations : Andrés Alcántara