Deux nouveaux membres UICN pour la région méditerranéenne

16 July 2014 | News story

En validant la décision prise par son Bureau le 02 juillet 2014, le conseil de l’UICN a approuvé l’admission de 11 nouveaux membres, dont deux en méditerranée : le Club Marocain pour l’Environnement et le Développement, et la Jordanian Society for Microbial Biodiversity.

 Le Club Marocain pour l’Environnement et le Développement (CMED) est une ONG nationale fondée en 1993 afin d’aider à la conservation des ressources naturelles. CMED utilise une approche éducative destinée principalement à fournir de l’information, étendre la prise de conscience générale, et faire le plaidoyer de la conservation des ressources naturelles et de la protection de l’environnement. Dans ce but, l’organisation mène des études liées à l’environnement et au développement communautaire et soutient des activités dans le domaine de la connaissance, de l’éducation et de la communication en matière d’environnement.

Les activités éducatives supervisées par le CMED se concentrent principalement sur des priorités telles que l’eau, la biodiversité, les érnegies renouvelables, la conservation des sols et la lutte contre la désertification, l’impact des activités humaines sur la qualité de l’environnement, la législation et les institutions traitant les problèmes environnementaux, etc.

Fondée en octobre 2006, la Jordanian Society for Microbial Biodiversity (JSMB) a été enregistrée comme ONG avec le ministère de l’environnement le 17 février 2011. JSMB est la première et seule ONG du Moyen Orient spécialisée dans la biodiversité microbienne. Cette organisation a pour essence la conservation de l’environnement naturel de Jordanie et de sa biodiversité microbienne. Elle se base pour cela sur trois piliers : la recherche scientifique, l’application des connaissances traditionnelles, et enfin l’amélioration de la sensibilisation du grand public sur les problèmes environnementaux, et particulièrement auprès des femmes et de la jeune génération.

Les principaux objectifs de la JSMB sont les suivants : Etudier la diversité des micro-organismes endémiques de Jordanie pour mieux assurer leur conservation, découvrir de nouvelles propriétés aux microbes pouvant être utiles à l’Homme, prôner des politiques orientées vers un développement durable à travers la création d’un lien entre les impacts de la conservation et les opportunités qu’elle représente pour le développement économique et social, restaurer les aires particulièrement dégradées de Jordanie, et enfin encourager la prise de conscience collective et veiller au respect de la législation au sein de la communauté jordanienne.

Pour en savoir plus sur ce membre: http://jsmb.webs.com/