Capitalisation de l’expérience d’intégration de l’environnement dans les politiques de lutte contre la pauvreté

25 November 2013 | News story
0 CommentsWrite a comment

La conservation des écosystèmes et leur valorisation durable contribuent à une atténuation de la pauvreté. Une idée concrète qui n’est pas assez prise en compte dans les stratégies de développement des pays Afrique de l’Ouest. A travers l’Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l’Environnement (PREMI), mise en œuvre de 2009 à 2012, l’UICN-PACO visait à influencer les politiques et les pratiques par le dialogue et la diffusion de réponses innovantes. Cette nouvelle publication, la capitalisation du programme PREMI, fait le point des acquis, des leçons apprises et des défis soulevés par son exécution.

Ce document de capitalisation vise à partager les leçons tirées de la mise en œuvre de l’Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l’Environnement (Poverty Reduction and Environnemental Management Initiative - PREMI). Mis en œuvre de 2009 à 2012 par le Programme Afrique Centrale et Occidentale de l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN-PACO), le PREMI a cherché à démontrer comment une prise en compte adéquate de la dimension environnementale dans les politiques et programmes peut contribuer à lutter plus efficacement contre la pauvreté rurale.

Dans un contexte des ressources naturelles de plus en plus dégradées
En Afrique de l’Ouest, l’agriculture, la pêche, le pastoralisme et l’utilisation directe de la faune et de la flore constituent les principales activités dont dépend la grande majorité de la population rurale pour l’emploi et la génération de revenus. Ces activités sont essentiellement basées sur l’exploitation des ressources naturelles qui font face, aujourd’hui, à une situation de dégradation continue, du fait de la combinaison de plusieurs facteurs liés, notamment une pression de plus en plus forte sur ces ressources due à une forte croissance démographique, et une modification des conditions climatiques qui se manifeste à travers une instabilité grandissante du régime des pluies et de la production agricole.

Une expérience innovante qui fait réfléchir
Le PREMI a promu, à travers sa mise en œuvre, la gestion intégrée des ressources naturelles pour la réduction de la pauvreté et l’adaptation au changement climatique en Afrique de l’Ouest. L’initiative a dans certains cas, apporté sa contribution à des dynamiques en cours au niveau des États et des organisations régionales, mais aussi insufflé de nouveaux processus. Dans l’ensemble l’initiative a permis de générer une grande quantité de connaissances pour la prise en compte de l’environnement dans la lutte contre la pauvreté, tant au niveau des politiques nationales et régionales que dans les initiatives mises en œuvre par les communautés.

Maintenant accessible à tous les acteurs
Devant la grande variété et l’importance des acquis, il est apparu important de faire le point et d’en tirer les leçons pour en faire profiter les populations, les organisations de la société civile et les décideurs politiques de l’Afrique de l’Ouest en particulier, et de la communauté internationale en général. Ce document n’a pas pour ambition de présenter une analyse exhaustive d’un programme à la fois vaste et complexe. Son objectif est plutôt de partager les principaux résultats structurants qui, aux dire des partenaires, ont favorisé le déclenchement des meilleurs processus de prise en compte de l’environnement dans les politiques et programmes de lutte contre la pauvreté ; d’identifier les principaux facteurs et conditions ayant conduit à ces résultats et de tirer les leçons qui découlent de cette analyse.

Les connaissances générées par l’initiative PREMI sont accessibles sur le site web www.iucn.org/premi


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha