Gestion des forêts en Afrique de l’Ouest : Des partenaires bientôt en réseau

15 July 2010 | News story

Organisé par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), en collaboration avec la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et grâce au financement de l’Agence Suédoise de Développement International (ASDI), le Forum de renforcement des capacités des partenaires forestiers et des organisations et réseaux de la société civile en Afrique de l’Ouest s’est déroulé du 7 au 9 juillet 2010 à Accra au Ghana.

Il a regroupé près d’une cinquantaine de représentants des organisations de la société civile, d’institutions de recherche forestière et d’universités, des réseaux de gestion durable des terres, des parlementaires, des groupes de femmes, des collectivités territoriales, des projets, des administrations et des organisations intergouvernementales en provenance des pays d’Afrique centrale et de l’Ouest. Cette rencontre visait à promouvoir des mécanismes d'échange d'informations et d'expériences nécessaires pour un engagement efficace dans la mise en œuvre des politiques forestières en favorisant l’émergence des réseaux. Les différentes présentations ont été suivies de questions et réponses. Les échanges ont permis aux participants d’avoir une meilleure compréhension du processus et de structure liés au réseautage. Ils ont par ailleurs amélioré leurs connaissances sur les réseaux existants, leur fonctionnement, les expériences acquises, leurs difficultés, les approches de solutions ainsi que les opportunités qui s’offrent, les approches novatrices, leurs défis et les stratégies utilisées pour leur durabilité. Les échanges ont également porté sur les bonnes pratiques des réseaux travaillant pour la restauration des paysages forestiers ainsi que des opportunités stratégiques de renforcement des capacités. Les participants ont procédé à l’inventaire des réseaux auxquels ils appartiennent et établi les différentes interactions en fonction des priorités et des thématiques. Plus d’une trentaine de réseaux actuels et potentiels couvrant divers domaines stratégiques et prioritaires ont été recensés.

Les participants ont effectué une visite de terrain guidée au centre de recherche scientifique sur les plantes médicinales situé à Aburi. Ils ont échangé avec le personnel sur l’organisation interne, les partenariats, les opportunités et l’impact de ce centre sur la santé des populations ghanéennes et de la sous-région qui recourent fréquemment à la médecine à base des plantes. Ils ont compris le rôle moteur que joue ce centre dans la mise en réseau des acteurs locaux, nationaux, sous-régionaux et internationaux impliqués dans la connaissance et la promotion des plantes médicinales. Les participants ont apprécié les efforts de partenariat et de collaboration entre le Gouvernement, les Instituts de recherche nationaux et sous-régionaux, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et les acteurs impliqués dans la médecine traditionnelle à base des plantes en vue de la valorisation de la médecine traditionnelle au Ghana.

Au terme des travaux, les participants ont formulé des recommandations à l’intention de la CEDEAO, de l’UICN et leurs partenaires et élaboré une feuille de route pour le suivi desdites recommandations.

Pour plus d’information, contacter M. Martin Nganje, Chargé de programme Forêt Senior au Programme Afrique centrale et occidentale de l’UICN : martin.nganje@iucn.org