Compensation à 100% des émissions de carbone estimées du Congrès mondial de la nature de l’UICN

12 February 2009 | News story

Le Congrès mondial de la nature de l’UICN est un événement sans pareil par sa capacité de rassemblement de très nombreux membres de la communauté mondiale de l’environnement. Cette occasion unique d’apprendre, d’échanger des idées et de rencontrer des gens n’a pas de prix pour les participants. Cependant, le plus grand rendez–vous mondial de l’environnement a aussi un coût pour la planète. Une évaluation indépendante des gaz à effet de serre du Congrès mondial de la nature (Barcelone, 5 -14 octobre 2008), menée par ECCM, a estimé que l’événement a généré 7 934 tonnes d’équivalents/dioxyde de carbone.

Avec près de 7 000 délégués et collaborateurs de l’UICN se rendant à Barcelone depuis les quatre coins du monde, les voyages aériens représentaient la source principale d’émissions de gaz à effet de serre, à concurrence de 80%. Sur place, les émissions sont restées très limitées, notamment grâce à la qualité des normes environnementales du Centre hébergeant la conférence.

Grâce au soutien des participants et des donateurs, l’empreinte totale estimée du Congrès de Barcelone a été compensée à 100% au moyen d’un investissement dans un projet novateur d’atténuation dans la région méditerranéenne. Les contributions collectées par l’intermédiaire du Fonds de compensation du carbone de Barcelone ont servi à acheter au Climate Neutral Group l’équivalent de 7 934 tonnes d’équivalents CO2, correspondant à un projet de compostage biologique à Sharkia (Egypte), certifié par le mécanisme CDM.

 


This image shows the courtship behavior of Indian Bull frogs (Holobatrachus tigerinus). During the monsoon, the breeding males become bright yellow in color, while females remain dull. The prominent blue vocal sacs of male produce strong nasal mating call.