Engagement du "Groupe Sangha" dans l'influence des politiques nationales et sous-régionales du Trinational de la Sangha

10 August 2009 | News story

Né du constat selon lequel les efforts entrepris dans le cadre de la conservation d’une manière générale ne se limitaient qu’aux exigences des bailleurs de fonds sans tenir compte des résultats des chercheurs ni des préoccupations des  communautés à la  base, le Groupe Sangha a entrepris de renverser cette tendance.

L’idée étant de constituer une équipe informelle qui comblerait ces lacunes. D’où l’approche recherche action qu’utilise ce groupe pour aller vers une structure rationnelle où toutes les parties prenantes contribuent de manière cohérente à la gestion durable des ressources naturelles et à la lutte contre la pauvreté en tenant compte des priorités des communautés à la base.

En effet, du 27 au 03 août 2009, s’est tenue à Djembè-Cameroun, la sixième réunion du groupe Sangha. Elle avait pour objectif global de contribuer à la gestion durable des ressources naturelles du Bassin du Congo et favoriser le dialogue multi acteurs sur la production des connaissances scientifiques devant aboutir à l’établissement du lien entre les pratiques des institutions et les politiques des pays (Cameroun, Congo et République Centrafricaine) du Tri National de la Sangha (TNS). Cette rencontre rentre dans le cadre de la mise en œuvre du Programme LLS dans le TNS dans son objectif stratégique N°8 qui porte sur l’influence du comportement des différents acteurs. Plus de 35 participants venant de la Suisse, de l’Espagne, du Cameroun, du Congo, de la République Centrafricaine et de la Guinée Conakry ont pris part à cette réunion à savoir : les représentants de l’UICN, du CIFOR, du WWF, du WCS, de la GTZ, de l’Université de Madrid, des Ministères en charge des questions forestières du Congo, de la RCA et du Cameroun, de CARPE, de l’APDS et des ONG locales.

Au sortir de cette rencontre, les aspects suivants ont été relevés :

  • Une détérioration du capital naturel aussi bien au niveau global (éléphants gorilles) que local (PFNL et petite faune). Dans l’ensemble du TNS, l’évolution des tendances des acquis montre qu’il y’a un compromis pour le développement.
  • Au niveau de la gouvernance, les principes d’équité et de participation  se sont améliorés au niveau du TNS tandis que l’application de la loi a diminué.
  • La simulation du modèle Stella montré que le marché du carbone dans l’option de certification en RCA offre une meilleure opportunité aux populations locales d’améliorer leur niveau de revenus.

En marge de cet atelier, le Groupe Sangha a suscité l’échange avec un  opérateur économique privé la CIB et ont débattus sur des sujets d’intérêts tels que la crise économique, le rôle des opérateurs économiques dans la conservation, les priorités des micro-subventions de lutte contre la pauvreté.
 
Les prochaines étapes après cette réunion prévoient :

  • La présentation des résultats  aux partenaires financiers le jeudi 06 aout 2009 ;
  • Présentation de l’état d’avancement  des travaux à la prochaine session du CBFP (Novembre 2009)
  • Présentation des résultats du suivi au Congrès Forestier Mondial (Octobre 2009)