Une nouvelle thématique est explorée par le Programme Forets : la réduction des émissions dues à la dégradation et à la déforestation(REDD)

23 March 2009 | News story

Du 09 au 11 mars 2009 s’est tenu à Kribi au Cameroun, un atelier sur la réduction des émissions dues à la dégradation et la déforestation. Après la mise en exergue du lien entre le projet et la convention cadre sur les Changements Climatiques, les participants ont travaillé sur sa contribution à la mise en œuvre du programme intersessionnel  2009-2012 de l’UICN.

Les 3 composantes du projet que sont la synergie entre le REDD et la gouvernance forestière, la construction des outils et des données de base et le renforcement des capacités en communication ont été analysés. 
 
L’Atelier a permis en effet d’identifier les finalités du Projet REDD, d’analyser ,les opportunités et les limites. C’est également l’occasion de faire quelques commentaires d’ordre général sur :

  • La séparation entre propriété foncière et tenure foncière ;
  • La nécessité d’harmoniser les lois (forestières, foncières, …) ;
  • La possibilité pour certaines classes de populations d’accepter la propriété foncière.

Les participants ont aussi abordé les aspects opérationnelles du projet à savoir :

  •  la gouvernance du projet aux niveaux global, régional et national;
  • la gestion du budget et ;
  • la planification stratégique et opérationnelle.

Pour l’heure, il est davantage question de sélectionner les coordonnateurs nationaux pour les pays concernés par cette phase du projet: le Cameroun, le Libéria, le Ghana, le Guatemala et l’Indonésie. Il s’agit aussi de collecter un certain nombre d’informations qui serviront à élaborer le plan de travail détaillé pour chacun des pays concernés.