IUCN - La mer d’Alboran reste l’objet de l’attention internationale pour la conservation de sa biodiversité et son développement durable

La mer d’Alboran reste l’objet de l’attention internationale pour la conservation de sa biodiversité et son développement durable

24 March 2009 | News story

La mer d’Alboran se situe dans la partie la plus occidentale de la mer Méditerranée, au centre de la région géologique de l’Arc de Gibraltar.    

C’est un espace maritime très particulier : c’est l’entrée et la sortie de la Méditerranée et quasiment le point de contact entre l’Afrique et l’Europe. Elle est, de même, le passage obligé pour de nombreux animaux migrateurs (terrestres et marins) et sur la route du trafic maritime entre l’Atlantique et la Méditerranée.

La mer d’Alboran est considérée comme une zone de très grande importance au niveau géopolitique, stratégique et scientifique. En raison de l’importance des ses écosystèmes et de ses espèces, c’est aussi le moteur dynamique de la biodiversité de la Méditerranée occidentale. Pour cela, c’est une zone qui mérite d’être protégée et bien gérée.   

L’Algérie, Espagne et le Maroc continuent à travailler conjointement avec l’UICN pour la gestion et la protection de la mer d’Alboran, en favorisant la coopération transnationale méditerranéenne.

Du 16 au 18 avril prochain se tiendra à Oujda (Maroc) la Deuxième Rencontre Internationale sur la Conservation et le Développement Durable de la Mer d’Alboran.

L’objectif de cette deuxième réunion, à laquelle vont assister des représentants des gouvernements, d’organisations internationales, d’associations, de membres de la société civile, et des experts des trois pays impliqués, est de renforcer les efforts développés depuis 2007 pour la zone d’Alboran.

Pour cela, cette rencontre veut renforcer le processus d’échange des données et des informations entre tous les acteurs et tous les groupes intéressés par l’aire d’Alboran, approfondir l’analyse des problèmes et la recherche de solutions au niveau régional, identifier et discuter les priorités pour l’amélioration de la gestion et la gouvernance de cette région, et finalement, préparer un Plan d’Action et discuter la mise en œuvre d’actions concrètes pour la mer d’Alboran.

A long terme, le projet de la mer d’Alboran essaie de créer les conditions et de construire les bases nécessaires pour la mise en place d’une gestion partagée de la zone. Afin d’assurer la conservation de la biodiversité et l’usage durable des ressources, il est essentiel d’élaborer et mettre en route un plan de gestion commun pour les pays riverains.

Ces dernières années, l’UICN a travaillé, entre autres, sur le trafic maritime international, une des menaces importantes pour la biodiversité. Le risque d’accident maritime dans la mer d’Alboran est un des plus élevé de la Méditerranée en raison de l’importance du trafic maritime.