La Nature et Nous: Les ressources le Delta Intérieur du Niger

21 December 2011 | News story

Sais-tu qu’il est considéré, sur le plan international, comme l’une des zones humides les plus importantes de la planète ?

Le Delta Intérieur du Niger (DIN) constitue dans le paysage sahélien, l’un des derniers îlots de verdure et un capital naturel d’une grande richesse dont l’utilisation judicieuse offre un grand espoir pour les populations qui y vivent.

Alassane BALLO, Animateur National CEC - UICN

Le Mali ainsi que plusieurs autres pays d’Afrique et du Monde ont entrepris de protéger et de restaurer les zones humides et leur diversité biologique à travers une convention, dite de Ramsar.

En effet l’ONG WALIA et ses partenaires ont entrepris de développer, main dans la main, des Stratégies de Protection – Conservation Durable des Écosystèmes du Delta Intérieur du Niger (Site Ramsar).

Comme d’habitude, nous allons parler, cette fois-ci des ressources naturelles et des activités économiques dans le Delta Intérieur du Niger actuellement classé site Ramsar dans sa totalité en 2004.

Cette vaste plaine d’inondation s’étend sur trois régions administratives du Mali : Ségou, Mopti et Tombouctou. L’originalité du Delta tient du fait que le Niger et son affluent le Bani se ramifient entre Djenné et Tombouctou sur une longueur de 400 km et une largeur moyenne de 90 km. Le DIN s’étend sur une grande plaine couvrant une superficie variant entre 30 000 et 40 000 km2, en fonction du niveau des crues du fleuve Niger.

L’inondation dépend de la situation géographique : la partie en amont est d’abord inondée, puis la partie en aval. A l’Ouest, la plaine rejoint les plaines sableuses élevées du delta mort, du Méma et du Farimaké et, à l’Est, elle s’achève au pied du plateau de Bandiagara et du Gourma.

Le Delta Intérieur du Niger est si important pour les personnes et les animaux, qu’il doit faire le bonheur de beaucoup de familles. Les activités de production dans le Delta portent sur la riziculture en casiers aménagés ou non et en petits périmètres irrigués villageois (PPIV), la pêche, auxquelles s’ajoute l’élevage qui revêt une importance particulière dans la gestion des ressources naturelles de la zone puisque les pâturages du Delta fournissent l’herbe de saison sèche aux moutons, chèvres et vaches de la 5ème région et d’autres régions du Mali. En outre, les oiseaux migrateurs y viennent chaque année et y séjournent pour un bon moment à cause de son écosystème très riche.

La fragilité de l’écosystème en zone inondée et l’état de pauvreté des populations de cette zone font davantage accroître la menace de dégradation du milieu naturel et la dépendance aux ressources naturelles.

En contribuant à la résorption de cette problématique, le projet “Gestion Communautaire de l’Exploitation Rationnelle du Varan, et des Activités d’Écotourisme pour une Protection – Conservation Durable des Écosystèmes du Delta Intérieur du Niger (SITE RAMSAR)’’ prend en charge spécifiquement dix (10) villages relevant administrativement de la Commune Rurale de Dialloubé en vue d’amener les acteurs de l’exploitation du Varan aquatique et autres ressources biologiques menacées du DIN dans un processus de changement de comportements appuyé sur la mise en œuvre d’activités alternatives (AGR), l’accès au miro – crédit soutenus par l’écotourisme, l’IEC, la production/diffusion de supports d’information appropriés et la formation.

Connaître seulement les moyens de gestion et de protection de ces ressources ne suffit pas pour sauver le Delta pour tous. Plutôt, on doit accepter de changer nos comportements positivement en utilisant les ressources naturelles de façon rationnelle et durable.

Protéger et restaurer les zones humides et leur diversité biologique reste un devoir citoyen pour les acteurs engagés dans la conservation des ressources biologiques. Ainsi, c’est la seule vraie façon pour tous d’accepter de vivre heureux et en harmonie avec les ressources du Delta Intérieur du Niger.

Ne dit-on pas très souvent : Mieux vaut prévenir que guérir.
 

Alassane BALLO,Alassane.Ballo@gmail.com ; ballowalia@yahoo.fr