Le GTBAC tient sa 12ème session

13 June 2011 | News story
0 CommentsWrite a comment

Du 28 au 31 Mai 2011 s’est tenue à Douala au Cameroun, la douzième réunion du groupe de travail Biodiversité d’Afrique Centrale (GTBAC). Cette réunion a été organisée par le Secrétariat Exécutif de la COMIFAC avec l’appui financier du projet GIZ d’Appui à la COMIFAC.

Les objectifs de la réunion étaient de :

  • De faire l’état des lieux des activités liées à l’APA dans les différents pays de la COMIFAC afin de voir comment renforcer les capacités pour la mise en œuvre  du protocole APA au niveau national ;
  • De répartir les membres du GTBAC en groupe thématiques  pour assurer la mise en œuvre du Protocole APA et de toutes les décisions de la COP10 à l’échelle sous-régionale et nationale;
  • D’identifier les actions à mener pour la mise en œuvre des décisions de la réunion des parties (MOP5) du Protocole de Cartagena ;
  • D’évaluer la mise en œuvre des recommandations du GTBAC 11 et de la feuille de route 20011 du GTBAC ;
  • De préparer la première réunion du Comité Intergouvernemental sur le protocole APA qui se tiendra du 6 au 10 juin 2011 à Montréal précédée d’une réunion de consultation du 4 au 5 juin et une réunion africaine le 3 juin.

La réunion, présidée par Mr. Chouaïbou NCHOUTPOUEN  Représentant du Secrétaire Exécutif de la Commission des Forêts d’Afrique Centrale (COMIFAC) et modérée par Mr. Emmanuel BAYANI NGOYI, Pilote du GTBAC, réunissait les représentants des pays de l’espace COMIFAC suivant : Burundi, Cameroun, Congo, Gabon, Guinée Equatoriale, RCA, RDC, Tchad et Sao tome & Principe, les Représentants des organisations internationales et de la société civile (FAO, ICRAF, UICN, REFADD, RAPAC), le représentant du projet GIZ d’appui à la COMIFAC et des membres du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

Le secrétariat des travaux de la réunion était assuré par :

  • Mr Habib GADEMI, Point Focal Biodiversité du Tchad ;
  • Mr Armand ASSENG ZE, Spécialiste Ressources Naturelles-Produits Forestiers Non Ligneux à la FAO, projet GCP/RAF/441/GER.

Les travaux du GTBAC 12 étaient articulés autour des points suivants :

  • La Cérémonie d’ouverture ;
  • Les Présentations en plénière et échanges
  • Les Travaux en groupe et restitution ; et
  • La Restitution et adoption des recommandations.

Cérémonie d’ouverture

L’ouverture officielle a été marquée par le mot du représentant de la GIZ Mr. Peter SCHUAUERTE du projet GIZ d’appui à la COMIFAC et du discours d’ouverture prononcé par le Représentant du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC Mr. Chouaïbou NCHOUTPOUEN, chargé de la biodiversité au sein du Secrétariat Exécutif de la COMIFAC.

Pour Mr. Chouaïbou NCHOUTPOUEN, le GTBAC 12 rentre dans la préparation de la première réunion du Comité intergouvernemental qui se tiendra du 5 au 10 juin 2011 à Montréal et dans la poursuite de la définition des mécanismes de la mise en œuvre des décisions de la RdP5 et la CdP10. La  première rencontre de ce Comité a pour objectif de préparer la première réunion de la Conférence des Parties siégeant en tant que réunion des Parties au Protocole APA. 

Selon lui, vingt quatre pays ont déjà signé le protocole de Nagoya dont trois pays membres de la COMIFAC à savoir : la République Centrafricaine, le Rwanda et le Gabon. Au nom du Secrétaire Exécutif de la COMIFAC, il a félicité ces trois pays pour leur engagement et encouragé les autres pays à emboiter le pas de ces pays précurseurs afin que tous les pays de l’espace COMIFAC adhèrent dans de meilleurs délais au Protocole de Nagoya. La mise en œuvre de ce protocole dans les pays suscite beaucoup d’espoir, car elle pourra à coup sûr contribuer à l’amélioration des conditions de vie des populations dans la sous région. 

Présentations en plénière et échanges

Plusieurs présentations ont été faites en plénière, et les questions nécessitant une réflexion approfondie ont été analysées dans les groupes de travail. Ainsi, les présentations suivantes ont été faites :

  • Evaluation de la mise en œuvre des recommandations du GTBAC 11 et de la feuille de route 2011 du GTBAC par Mr. Chouaïbou NCHOUTPOUEN. De cette présentation, il se dégage que certains recommandations seront mise en œuvre dans le court terme, le moyen terme et le long terme ;
     
  • Etat d’avancement du processus APA dans les pays. De ce état, il se dégage que bon nombre des pays de la COMIFAC sont en phase de ratification et de signature après restitution des conclusions de Nagoya. Peu de pays sont signé le protocole ;
     
  • Activités relatives à l’exportation du Prunus africana par Mr. Toukour MANA personne ressource, afin d’échanger sur les questions de médiation/ d’intermédiaire entre les communautés autochtones et locales et les utilisateurs des ressources génétiques. Selon Mr. Toukour MANA, l’exportation de Prunus africana est conditionnée par l’obtention de l’agrément, du permis spécial, d’un certificat d’enregistrement en qualité d’exportateur des produits spéciaux, du bordereau de route du certificat d’origine et le certificat CITES. Parmi les contraintes à l’exercice de son activité, figurent l’obtention et la durée du permis, le quotas/quantité de produit à exploiter et la suspension de l’exportation de Prunus par l’Union Européenne. Les participants ont été informés de la levée de la suspension de l’exportation de Prunus par l’Union Européenne ;
     
  • Objectif de la participation au GTBAC 12 du Point Focal APA du Sénégal par Mr. Samuel. Il ressort de son exposé que l’objectif de sa participation au GTBAC 12 est le besoin du transfert des expériences des pays de l’Afrique centrale/COMIFAC sur APA à ceux de l’Afrique de l’Ouest en général et du Sénégal en particulier ;
     
  • Domestication des PFNL par Mireille Feudjio de l’ICRAF. La domestication des PFNL est à promouvoir tout en conservant le goût des produits originaux ;
     
  • Etat d’avancement de la feuille de route du GTBAC en matière de promotion des PFNL par Mr. Ousseynou Ndoye, Conseiller Technique Principal FAO, Projet PFNL GCP/RAF/441/GER. La mise en place des comités consultatifs nationaux sur les PFNL se poursuit. La première réunion du sous-groupe de travail PFNL en Afrique Centrale organisée par COMIFAC/GTBAC dans le cadre de l’année internationale des forêts devrait voir la participation des représentants de tous les dix pays de la COMIFAC ;
     
  • Restitution  des résultats de la participation du GTBAC au comité consultatif régional du PFBC à Bujumbura par Dr. Ruffin Oko, Co-pilote du GTBAC. Les activités du GTBAC ont été appréciées par l’ensemble des participants, il a été suggéré lors de cette rencontre d’appuyer le GTBA ;

  • Préparation des journées d’action et des médias sur la biodiversité des forêts d’Afrique centrale. Les préparatifs de la tenue de ces journées sont avancés et se poursuivent. Ils sont organisés par la GIZ avec les potentilles contribution de l’UICN et WWF.

Travaux en Groupe et restitution

La première séance des travaux en groupes consistait à identifier les besoins en renforcement des capacités en matière d’APA au niveau national. Il revenait à chaque groupe d’énumérer les étapes du processus, d’identifier les besoins en capacités ainsi que les activités à réaliser et de planifier celles-ci dans le temps. Ainsi, trois groupes ont été mis en place pour identifier ces besoins.

La restitution des travaux en groupe a relevé des lacunes dans la compréhension des TdR affectés aux membres de ces commissions. En vu d’éclairer ce qui avait besoin de l’être et de promouvoir la compréhension des activités à mener au sein des groupes de travail et des résultats attendus, une séance en plénière a été organisée. Celle-ci avait pour objectif d’identifier les étapes du processus de mise en œuvre d’APA au niveau national. Les étapes suivantes ont été retenues :

  • Signature et ratification ;
  • Elaboration de la stratégie nationale APA ;
  • Mise en œuvre de la stratégie nationale APA ;
  • Suivi et évaluation de la stratégie nationale APA.

Durant la deuxième séance, quatre groupes de travail ont été mis en place. Les trois premiers groupes devaient identifier les activités à mettre en œuvre relatives aux décisions de la RdP5. Le quatrième groupe devait synthétiser les résultats d’un exercice donné aux participants en fin de la deuxième journée. Suite aux quatre étapes retenues en plénière pour des besoins en renforcement des capacités en matière d’APA au niveau national, cet exercice consistait pour chaque participant d’identifier pour chacune des étapes : les phases, les besoins et les activités. les quatre groupes mis en place sont les suivants ;

Groupe I : Modalité de fonctionnement du centre d’échanges ;
Groupe II : stratégie de sensibilisation et communication ;
Groupe III : Procédures et mécanismes institutionnels ;
Groupe IV : Synthèse des cartes sur l’identification des phases, les besoins et les activités relatives aux les besoins en renforcement des capacités en matière d’APA au niveau national

Durant la troisième et dernière séance, trois groupes de travail ont été mis en place afin de préparer la première réunion du Comité intergouvernemental pour le Protocole de Nagoya. Les résultats des travaux de ces groupes ont été restitués en plénière, discutés et validés.

Recommandations et résolutions

Des différents échanges à la suite des présentations et groupes de travail, plusieurs recommandations / résolutions suivantes ont été formulées. Ainsi, le GTBAC :

  • Encourage les gouvernements à mettre les moyens financiers mis à la disposition des Points Focaux pour organiser les campagnes de sensibilisation sur la stratégie sous-régionale APA et d’information sur le protocole APA au niveau national ;
  • Suggère à la COMIFAC de prendre des mesures nécessaires pour impliquer  d’avantage les PF Biodiversité lors des conseils des Ministres de la COMIFAC ;
  • Encourage la FAO à poursuivre la mise en place des Comités Consultatifs Nationaux sur les PFNL dans les pays de la COMIFAC ;
  • Exhorte la FAO ainsi que d’autres partenaires (GIZ, CEEAC, etc.) à mobiliser les financement pour assurer la participation de tous les dix pays de la sous-région à la première réunion du sous-groupe de travail PFNL en Afrique centrale organisée par la COMIFAC/GTBAC dans le cadre de l’année internationale des forêts
  • Encourage les partenaires à promouvoir la transformation locale, les techniques de récolte durable et la domestication du Prunus ; faire l’inventaire des autres PFNL phares ; identifier tous les exportateurs des PFNL et des autres ressources génétiques ; améliorer le cadre légal et institutionnel des PFNL ; réfléchir sur les mécanismes d’insertion d’APA dans les filières des PFNL et vulgariser les informations sur le processus APA auprès des acteurs PFNL ;
  • Encourage les pays de dynamiser les PF nationaux sur les OGM ;
  • Recommande aux PF CDB de restituer au niveau national, les résultats des travaux des réunions du GTBAC ;
  • Suggère à la COMIFAC de rédiger une lettre/correspondance adressée aux Etats de prendre en charge la participation des PF aux réunions sous-régionales, régionales et internationales. Cette lettre devra comporter un argument montrant l’intérêt du pays à participer aux dites réunions ;
  • Invite les pays de l’Afrique de l’Ouest à s’inspirer du modèle COMIFAC relative à la mis en œuvre de l’APA.

Fait à Douala, le 31 Mai 2011.
Les participants


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha