Des mammifères marins sous haute surveillance

21 September 2011 | News story

Blandine Mélis, membre de la CEC, facilite la sensibilisation et l’implication du grand public à l’observation des mammifères marins. Ces données complètent le travail de recherche scientifique sur les espèces.

Plus de vingt espèces de mammifères marins fréquentent les eaux de la Manche et de la Mer du Nord sur le littoral français, belge, néerlandais et anglais. Cette biodiversité marine riche mais vulnérable, est méconnue du grand public et des décideurs et les mesures de conservation s’y rapportant sont encore limitées.

L’Observatoire pour la Conservation et l’Etude des Animaux et Milieux Marins - OCEAMM a pour vocation d’étudier et de préserver ces animaux dans la région Nord-Pas de Calais, France.

Dans le cadre de son programme scientifique, l’association organise des campagnes d’observation sur le terrain (en mer et depuis la terre) pour enrichir ses travaux de recherche et suivre ainsi l’évolution de la qualité du milieu et des espèces qui y vivent. Cependant les contraintes de temps et de moyens ainsi qu’un effectif de scientifiques relativement réduit ne permettent pas à l’association de caractériser l’environnement dans sa globalité.

A l’heure où les questions environnementales et la conservation de la biodiversité côtière et marine émergent dans les politiques publiques au niveau national et international, la mobilisation du public et sa participation en tant qu’observateur est aujourd’hui essentielle pour compléter les études scientifiques menées par la structure.

Pour renforcer son travail, OCEAMM a développé le réseau Cétacés en Côte d’Opale (projet CetOpale). Cette initiative éco-citoyenne permet de mobiliser les citoyens sur l’observation des mammifères marins dans leur environnement. Ce programme assure l’obtention d’informations de qualité de plus en plus nombreuses.

Une communication diversifiée et appropriée à chaque public cible améliore la connaissance et facilite la mobilisation des observateurs citoyens.

Une exposition itinérante constituée de 10 planches photographiques légendées incite le grand public à découvrir et respecter les mammifères marins dans leur environnement ainsi qu’à s’investir dans leur observation.

Des outils plus spécifiques sont conçus pour intéresser les usagers de la mer, public réceptifs à la protection du milieu dans lequel ils exercent leurs activités professionnelles ou de loisirs. Un guide d’identification et d’observation des mammifères marins est produit pour répondre aux attentes des plaisanciers qui fourniront des informations sur les animaux observés (localisation, espèces, comportements).

Une communication novatrice, basée sur les Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication permettra dès septembre 2011 de saisir facilement toutes les données d’observation sur le site internet d’OCEAMM. Des applications Smartphones sont également prévues fin 2011. Ces techniques de transmission de l’information en temps réel renforcent considérablement les connaissances sur les espèces en permettant à l’association d’intervenir rapidement et ce notamment lors d’échouages fréquents dans la zone. Ces outils modernes appuient également la stratégie de communication traditionnelle actuellement mise en œuvre.

Rien de tel qu’un contact direct sur le terrain pour bien se faire comprendre. Pour renforcer les compétences des observateurs citoyens, des animations et formations sont dispensées par l’équipe. Il s’agit de transmettre les savoirs de manière simple, de répondre aux questions du public et favoriser ainsi son engagement.
 

Blandine Mélis, chargée de communication de l’Observatoire pour la Conservation et l’Etude des Animaux et des Milieux Marins, blandine.melis@oceamm.org