IUCN - Des comités villageois de concertation pour la gestion du Tinkisso en Guinée

Des comités villageois de concertation pour la gestion du Tinkisso en Guinée

23 April 2013 | News story
0 CommentsWrite a comment

En Guinée, dans le bassin du Tinkisso, affluent du fleuve Niger, l’UICN, dans le cadre du projet REPASE, a promu la création des comités villageois de concertation qui serviront de plate forme de concertation tripartite (communautés, administration et élus) en matière de développement durable à l’échelle du bassin.

Elles sont quatre les communes qui ont élus les membres des nouveaux comités villageois de concertation (CVC) : Dabola, Arfamoussaya, Dogomet et Kindoye, dans l’objectif de faciliter, contribuer et de promouvoir la gestion intégrée et durable des ressources en eau et écosystème associés pour le bien des communautés riveraines du bassin du haut Tinkisso.

Le bassin du haut Tinkisso revêt une importance capitale pour les communautés riveraines et pour l’économie de la région de Faranah (Dinguiraye, Bissikirima et Dabola) à travers ses fonctions vitales tant pour l’alimentation en eau potable, la production d’énergie électrique et pour le développement de très nombreuses activités socioéconomiques et culturelles.

Face à l’ampleur du niveau de dégradation en cours dans le bassin, le projet « Restauration et paiement des services environnementaux dans le bassin de Tinkisso - REPASE » a engagé en étroite collaboration avec les communautés, les élus, les services techniques, les ONGs et l’administration préfectorale l’initiative de la mise en œuvre d’une gestion concertée et participative de gestion intégrée et durable des ressources en eau et écosystèmes associés à titre pilote dans le haut bassin dont l’exemple sera dupliqué à l’échelle d’autres bassins afin de lutter contre la pauvreté, l’insécurité alimentaire et les pratiques de gestion non durale des ressources naturelles.

A la faveur des différentes campagnes de médiatisation environnementale, sociale, des tables rondes et échange sur le mode de gestion des ressources naturelles dans le haut bassin du Tinkisso à Dabola, le projet REPASE s’est engagé avec les acteurs et les usagers dans une logique de recherche de voie appropriée relative à la gestion durable et intégrée des ressources en eau et écosystèmes associés dans le bassin. La mise en place de CVC est une étape clé pour la réussite de ce type de gestion.

Pour plus d’informations, contactez abdoulaye.camara@iucn.org et/ou bakary.keita@iucn.org


Comments

0 Comments
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha