Depuis 1994, le Programme de la biodiversité en Afrique du Nord (PBAN) vise à promouvoir la conservation de la biodiversité et l’usage durable des ressources naturelles en Afrique du Nord en impliquant les communautés locales, en particulier les femmes, dans la conservation de la biodiversité. Le programme a également pour objectif de créer une plateforme d’échange d'expériences, de connaissances et d'informations.

Les communautés locales, telles que les Bédouins en Égypte, possèdent un savoir inestimable sur la nature. Un ouvrage recueillant des informations scientifiques sur plus d'une centaine d'espèces de plantes d'Afrique du Nord met l'accent sur les plantes aromatiques et médicinales menacées ou importantes au niveau économique. Cet ouvrage a pour but de promouvoir la conservation de ces plantes tout en valorisant le savoir des populations locales et en favorisant une participation équitable concernant leur gestion.

Valeur économique des plantes médicinales

Dans le cadre du projet, des plantes médicinales et aromatiques ont été cultivées dans des pépinières où l’on a testé des techniques de propagation. Ce nouveau concept de culture a ensuite été transmis aux communautés locales. En Algérie, des projets pilotes ont allié culture de plantes médicinales au développement rural et à l’autonomisation des femmes. Quatre fermes, exploitées par des femmes, ont dédié la majorité de leurs terres arables à la culture de plantes médicinales afin de les vendre aux herboristes locaux et, ainsi, augmenter leurs revenus.