Préparation d’une Stratégie de conservation pour la gazelle de Cuvier au Maghreb

19 November 2013 | News story

La gazelle de Cuvier, originaire d'Afrique du Nord, est une espèce endémique de la région de l'Atlas (Maroc, Algérie, Tunisie). Le braconnage et la dégradation des habitats qu’elle occupe ont conduit à des populations considérablement fragmentées. 

Dans le cadre du projet « Amélioration des capacités de conservation des espèces dans la région méditerranéenne », partiellement financé par la Fondation MAVA, la Junta de Andalucía, et l' Organismo Autónomo de Parques Nacionales et la Fundación Biodiversidad du Ministère de l'Agriculture, de l'Alimentation et de l'Environnement de l'Espagne, le Centre de Coopération pour la Méditerranée de l’UICN (UICN-Med) a organisé une réunion de travail pour démarrer la préparation d’une stratégie régionale pour la conservation de la gazelle de Cuvier (Gazelle cuvieri) au Maghreb.

Dans cette réunion, qui a eu lieu à Almeria (Espagne) du 14 au 15 novembre 2013, plus de 15 experts du domaine scientifique, des représentants des administration compétentes et de la société civile du Maroc et de la Tunisie, ainsi que le Responsable scientifique et technique de la CMS (Convention de Bonn) ont activement participé à la définition d'une feuille de route pour développer une stratégie régionale de conservation de la gazelle de Cuvier. Cette réunion a été l’occasion de démarrer un engagement à un processus de partage des connaissances sur la situation actuelle de cette espèce en Afrique du Nord et de développement d’une stratégie conjointe.

Durant les prochains mois, les experts travailleront sur un projet de stratégie, qui comptera avec l’aval des spécialistes de la Commission de la Sauvegarde des Spèces (SSC) de l'UICN et sera soumise à consultation et validation de part des principaux acteurs des pays impliqués. La version finale de cette stratégie régionale sera présentée avant la fin de 2014.

Lors de la réunion, les participants ont pu visiter les installations de la Station Expérimentale de Zones Arides (EEZA), associée au Conseil Supérieur de la Recherche Scientifique (CSIC) d’Espagne et spécialisée dans un programme d’élevage en captivité d’une série d’espèces d’ongulés nord-africains en danger d’extinction. Le but de ce programme d’élevage en captivité est d’atteindre, pour chacune des trois espèces d’antilopes et un capriné, une taille de population et une variabilité génétique qui assure leur viabilité future et permet de réaliser des projets de réintroduction dans leur habitat naturel, comme ceux déjà réalisés dans des aires naturelles de différents pays de l’Afrique du Nord.

Pour plus d'info: Violeta Barrios