Clôture de la réunion du Conseil au siège de l’UICN

26 November 2009 | News story

Le Conseil de l’UICN s’est rassemblé à Gland, en Suisse, du 23 au 25 novembre 2009.

La quasi-totalité des 37 Conseillers provenant de toutes les régions du monde étaient présents pour approuver le plan des deux prochaines années et le budget 2010. À cette occasion, 18 nouveaux Membres ont été admis au sein de l’UICN.

Le Conseil a décidé d’accepter l’offre du gouvernement de la République de Corée d’accueillirle prochain Congrès mondial de la nature en 2012, à Jeju. L’annonce officielle a été faite lors d’une cérémonie spéciale le 26 novembre à Gland. Le Conseil a reconnu que la décision avait été difficile à prendre, car deux excellentes propositions avaient également été faites pour accueillir le Congrès en 2012.

Les Conseillers ont écouté les rapports détaillés du Directeur général de l’UICN, Julia Marton-Lefèvre et les Commissions de l’UICN, qui ont présenté leur travail des six derniers mois.

Alors que les menaces sur la biodiversité s’accélèrent à une vitesse sans précédent, que les fonds alloués au travail de l’UICN se raréfient, le Conseil est conscient que, malgré sa rigueur scientifique et son impact évident, gage de haute crédibilité et de respect parmi ceux qui connaissent son travail, il est essentiel que l’UICN touche une frange beaucoup plus vaste de la population si elle veut gagner de nouveaux partenaires ou supporters et réaliser sa mission finale. Ses messages doivent être entendus et pris en compte par les décisionnaires aux plus hauts niveaux et appliqués par les individus et les communautés sur le terrain. Mais l’Union a également besoin des ressources adéquates pour mener à bien ses activités (ou sa mission) à une plus grande échelle, rester toujours à l’avant-garde et résoudre les problèmes urgents.

Le Conseil a débattu autour des idées stimulantes du Président de l’UICN Ashok Khosla pour accroître la visibilité et l’impact de l’UICN, et a encouragé le Directeur général à continuer systématiquement à développer de nouvelles initiatives destinées à accroître la visibilité de l’UICN parmi les différents groupes, et à mettre en place des approches innovantes pour mobiliser de nouvelles sources de fonds pour tous les Membres et parties de l’Union.

En outre, le Conseil a accueilli favorablement le travail de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le changement climatique (CCNUCC), notamment les documents portant sur le mécanisme REDD-plus et sur la politique d’adaptation basée sur les écosystèmes. Il a également accepté les « Recommandations pour le renforcement de la dimension éthique du texte de négociation de la Convention-Cadre des Nations Unies sur le changement climatique » et le « Message de Mérida » - celui-ci étant la déclaration du Congrès mondial sur les milieux sauvages (WILD9) qui s’est tenu à Mexico, en novembre 2009 – et a reconnu que ces derniers étaient une importante source d’information pour les négociations sur les traités relatifs au changement climatique.

Le Conseil est la principale instance dirigeante de l’UICN. Il est responsable de la direction et de la surveillance générale et exerce les responsabilités fiduciaires de toutes les parties de l’UICN entre les sessions du Congrès mondial de la nature.

La prochaine réunion du Conseil aura lieu du 2 au 4 juin 2010 à Gland, en Suisse.