IUCN - Six merveilles naturelles sont déclarées Sites du Patrimoine Mondial

Six merveilles naturelles sont déclarées Sites du Patrimoine Mondial

02 July 2012 | News story
1 CommentWrite a comment

Saint-Pétersbourg, Fédération de Russie, le 2 juillet 2012 (UICN) - Le complexe forestier du Trinational de la Sangha, partagé par le Cameroun, la République centrafricaine et la république du Congo ; les lacs d’Ounianga au Tchad et le site fossile de Chengjiang en Chine ont été inscrits à la Liste du Patrimoine Mondial par suite des recommandations de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature). Le parc naturel des Piliers de la Lena en Russie et la chaîne montagneuse des Ghâts occidentaux en Inde ont également été ajoutés à cette liste prestigieuse par le Comité du Patrimoine mondial, composé de représentants de 21 pays.

L’UICN, l’organe consultatif officiel du Patrimoine mondial pour la nature, a présenté les conclusions de son évaluation exhaustive de la valeur naturelle de neuf sites devant le Comité du Patrimoine mondial. C’est la première fois que le Tchad rejoint la famille du Patrimoine mondial.

Le complexe forestier du Trinational de la Sangha forme une série de parcs nationaux partagés par le Cameroun, la République centrafricaine et la République du Congo. Constituant un réseau élargi de paysages bien préservés et diversifiés, ses forêts et cours d’eau abritent une diversité remarquable de plantes et d’animaux. La région accueille les populations intactes les plus nombreuses d’éléphants des forêts et de grands singes, notamment de gorilles des plaines occidentales très fortement menacés, et de chimpanzés également menacés.

« Le Trinational de la Sangha ne constitue pas un fragment, mais fait partie d’un environnement beaucoup plus étendu et intact présentant de bonnes perspectives de conservation et abritant des espèces sérieusement menacées », a déclaré Tim Badman, directeur du Programme du Patrimoine mondial de l’UICN. « Nous nous félicitons de ce que ce paysage forestier d’importance mondiale ait été reconnu par le Comité du Patrimoine mondial ».

Les lacs d’Ounianga se composent d’un ensemble de 18 lacs, d’eau douce pour la plupart, au cœur du Sahara, dans le nord-est du Tchad. Vestiges d’un seul lac, beaucoup plus étendu, qui occupait le bassin il y a moins de 10 000 ans, ces lacs offrent un exemple exceptionnel de corps d’eau permanents au milieu d’un désert.

« Les lacs d’Ounianga constituent un joyau du Sahara, non seulement en raison de leur grande beauté, mais aussi comme témoins de l’équilibre fragile et unique de la vie sur la terre », a déclaré Youssouph Diedhiou, du Programme des aires protégées de l’UICN en Afrique centrale et occidentale. « L’UICN est enchantée de voir la première des régions de grande beauté naturelle du Tchad figurer sur la Liste prestigieuse du Patrimoine mondial ».

Les roches du site fossile de Chengjiang, près de la ville de Kunming, dans la province chinoise du Yunnan, sont les témoins de l’apparition et de la diversification rapides des espèces et de l’évolution, phénomènes connus sous le nom d’ « explosion cambrienne » et survenus il y a plus de 530 millions d’années. Les restes exceptionnels d’espèces retrouvés à Chengjiang sont essentiels à la compréhension des débuts de l’évolution de la vie sur la terre.

« L’inscription du site fossile de Chengjiang sur la Liste du Patrimoine mondial porte reconnaissance à ce site emblématique, qui offre des indices directs sur l’origine de la diversité animale », a déclaré Tim Badman, directeur du Programme du Patrimoine mondial de l’UICN. « La préservation de cette vitrine exceptionnelle sur les premières étapes de l’évolution de la biodiversité sur notre planète revêt une grande importance scientifique pour notre avenir ».

Le parc naturel des Piliers de la Lena, connu pour ses formations rocheuses spectaculaires le long du fleuve Lena, abrite une grande diversité de plantes et d’animaux rares, y compris le cerf porte-musc de Sibérie, le cerf rouge, l’écureuil strié et 99 espèces d’oiseaux nicheurs. Situé dans la partie centrale de la république de Sakha (Yakutie), il représente une zone à climat continental extrême dont les variations annuelles de température sont de l’ordre de 100°C, allant -60°C en hiver à +40°C en été.

La liste des sites du Patrimoine mondial de l’UNESCO s’est enrichie d’une série d’aires protégées le long des Ghâts occidentaux, en Inde, en réponse à la campagne persistante du gouvernement indien pour que ces aires reçoivent ce statut. Cette région de 160 000 km², reconnue comme un foyer mondial de la biodiversité, comporte des montagnes, des forêts pluviales et des chutes d’eau. Les Ghâts occidentaux abritent plusieurs mammifères emblématiques, tels que le macaque endémique à queue de lion, ainsi que l’éléphant asiatique et le tigre, tous deux menacés.

« Les Ghâts occidentaux et les Piliers de la Lena constituent sans aucun doute des régions spectaculaires de grande valeur naturelle ; cependant, l’UICN a estimé lors de ses évaluations que, pour atteindre les normes prévues par la Convention dans ses directives, des travaux supplémentaires sur ces nominations seraient nécessaires », a déclaré M. Badman. « Nous saluons l’inscription de ces sites à la Liste du Patrimoine mondial mais nous faisons remarquer que les défis de conservation auxquels ils sont confrontés nécessiteront un suivi supplémentaire par le Comité du Patrimoine mondial, qui devra s’assurer qu’ils satisfont aux exigences qu’implique l’inscription à la liste des projets phare pour la conservation mondiale. L’UICN prêtera volontiers assistance aux États dans cette tâche ».

Il y deux jours, suite à la recommandation de l’UICN, le site marin exceptionnel du Lagon méridional des Îles Rocheuses, en république des Palaos, est devenu le premier site du Patrimoine mondial de cet État. Les adjonctions annoncées aujourd’hui à Saint-Pétersbourg portent à 217 le nombre de sites naturels et mixtes (naturels et culturels) du Patrimoine mondial.
 


Comments

1 Comment
1 MANI BIZOUGOULA EDMOND Comité national MAB Côte d'Ivoire
Merci à l'Afrique
Merci au Tchad et au bloc Congo- cameroun, Merci au UICN/ PAPACO
July 10, 2012 - 12:47
Comments
  • 1-1
  • 1
Write a comment

600 CHARACTERS LEFT

captcha
This image shows the courtship behavior of Indian Bull frogs (Holobatrachus tigerinus). During the monsoon, the breeding males become bright yellow in color, while females remain dull. The prominent blue vocal sacs of male produce strong nasal mating call.